Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 355 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 20 Août 2020 Journal Evasion du 18 Août 2020 Journal Espace du 20 Août 2020

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Joint par téléphone par FIM FM le vendredi dernier, le reggae man Ivoirien s’exprimait sur la demande de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) la remise en liberté l’ex-chef d’Etat Guinéen (Alpha Condé) après le coup d’Etat qui a renversé son régime. Et le retour du pays à l’ordre constitutionnel. Tiken Jah Fakoly n’est pas allé au dos de la cuillère pour tirer à boulet rouge sur cette institution sous-régionale qu’il qualifie de bande de copains.  

Interrogé sur le sujet, Tiken dégaine sur le régime Condé. « Je pense qu’Alpha Condé doit être jugé, il faut qu’il vienne s’expliquer comment tous ces manifestants ont été tués, parce que la conscience humaine a besoin d’exemple, si on ne corrige pas les erreurs, on va toujours continuer à faire des erreurs. J’espère que les Guinéens seront ensemble pour bannir l’ethnocentrisme », a-t-il conseillé.

Tant qu’il y aura poursuit-il de problème entre peulh et malinké en Guinée, les Guinéens ne s’en sortiront pas. Ce coup d’Etat est salutaire. « J’ai vu peul et Malinké danser, tout le monde était fatigué d’Alpha condé parce qu’il avait piétiné la démocratie.  Si les Guinéens restent divisés, quel que soit celui viendra, il va faire comme Alpha Condé l’a fait., c’est un coup d’Etat populaire et salutaire. Malheureusement, l’opposant historique est entré dans l’histoire dans la petite porte », regrette l’artiste

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

(Édito FIM FM de Mamadou Dian Baldé)

Décidément, l’ancien locataire du palais Sekhoutoureya ne semble toujours pas s’être remis de ses émotions, depuis son éviction du pouvoir par le Conseil National pour le Rassemblement et le Développement (CNRD). Après s’être muré dans un silence de cimetière, on a dorénavant affaire à un Alpha Condé en veine de confidence. Avec l’âme du combattant politique qu’on lui reconnaît, le champion du RPG essaie de s’accrocher à une branche, en se défaussant sur femmes, qu’il accuse de l’avoir poussé dans la tentation du troisième mandat. Ce mandat de trop, qui lui a été fatal. Un baroud de déshonneur dont il n’avait pas besoin.

Quand le pouvoir vous échappe, le revers est difficile à supporter. Il s’agit là d’une vérité universelle. Le traumatisme devient encore plus profond, si le monarque déchu est un friand de l’exercice solitaire du pouvoir. Comme c’est le cas pour l’ex locataire du palais présidentiel.

Que même ses amis des durs moments de galère avaient du mal à reconnaître, durant son magistère. Tant l’homme avait, selon eux, fini par céder aux sirènes de l’autocratie.

C’est donc un président qui, à force d’avoir les yeux en face des trous, a fini par s’enliser dans les ornières.

Comme le dit l’adage je cite: ” plus on suit ses passions, plus on se fourvoie”.

Alpha ne peut donc s’en prendre qu’à lui-même, pour cette fin digne d’un personnage scorsesien.

Mais l’opposant historique a du mal à se résoudre à passer sous les fourches caudines d’une junte qu’il a lui-même enfanté, réclamer sa démission. Après tout, quand il s’agit de sauver la république, le sacrifice n’est jamais de trop. N’est-ce pas Brutus, fils de César, qui prit sur lui de mettre fin aux jours de son géniteur. Alpha Condé ne saurait l’ignorer, en tant que sorbonnard.

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...