Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 860 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 16 Oct. 2019 Journal Evasion du 16 Oct. 2019 Journal Espace du 15 Oct. 2019

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’Association des Victimes de Camp Boiro (AVCB) a commémoré ce vendredi, 18 octobre 2019, la date du 18 octobre 1971, marquant «l’exécution sommaire de 70 cadres» guinéens sous le régime du feu président Ahmed Sékou Touré.

Selon le président de ladite association, ce jour-là, 70 détenus furent fusillés simultanément à Coyah, au mont Kakoulima, à Kindia, au mont Gangan et à Kankan sur les champs de
tir du camp Soundiata Keita.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Ce mardi 15 octobre 2019, deuxième journée de manifestations en Guinée contre un troisième mandat, Sydia Touré s’est entretenu au téléphone avec un groupe de journalistes postés devant son domicile quadrillé par les forces de l’ordre. Le président de l’UFR a réagi à la nouvelle offre du chef de l’Etat et dressé un bilan des arrestations et autres actes d’agression subis par des responsables de son parti à Conakry et à l’intérieur du pays.

Quel enseignement avez-vous tiré de la manifestation d’hier ?

Je pense que les manifestations d’hier ont réussi. La majorité des  guinéens étaient opposés à cette idée  de troisième mandat d’Alpha Condé. C’est vraiment la première conclusion qu’on tirer de cette manifestation.

Ensuite, nous estimons que le pouvoir a été fébrile parce que je ne vois pas de raison pour laquelle on peut tirer sur des jeunes gens en train de  manifester dans un  pays où la constitution leur donne absolument ce droit.

On s’est rendu compte que notamment en ce qui concerne l’UFR, nos militants ont été visés de telle façon qu’on puisse casser les manifestations. Ce qui n’a pas

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...