Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 238 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 17 Oct  2017 Journal Evasion du 16 Oct 2017 Journal Espace du 17 Oct 2017

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La ville de Mamou a été privée, mardi, 17 octobre 2017, de mototaxis suite à l’assassinat d’un des conducteurs de ces motos, dans la nuit du lundi, 16 au mardi, 17 octobre, rapporte l’AGP.

 

La victime, El hadj Mamadou Barry, étudiant à l’Université Barak Obama de Conakry, a profité des vacances scolaires pour faire le taxi-moto, afin d’alléger les charges de ses parents. Une manière pour lui de préparer la rentrée scolaire 2017-2018. Dans cet exercice, il a embarqué un client à destination de la sortie de la ville de Mamou, vers Kindia.

 

Selon des informations, son client l’a poignardé à plusieurs reprises. Les deux sont tombés, le présumé criminel a pris la moto pour disparaitre dans la nature. La nouvelle s’est vite rependue dans la ville lorsque des passants ont vu le corps d’El hadj Mamadou Barry. Conduit à l’Hôpital, il a été vite identifié par ses proches.

Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les activités sont au ralenti, depuis mercredi matin, 18 octobre 2017, dans la Commune Urbaine (CU) de Beyla, a constaté le correspondant préfectoral de l’AGP sur place.

 

Les boutiques sont restées fermées, pas de marché, pas d’école et même l’Administration a connu cette colère de la population qui a pris d’assaut  les rues de la CU.

 

Les manifestants dans cette autre préfecture réclament «le bitumage du tronçon Beyla-Kérouané-Kankan, longtemps promis par le gouvernement», et dénoncent  l’insuffisance notoire d’enseignants dans les Ecoles primaires, Collège et Lycée de la préfecture, l’inachèvement des infrastructures données à Beyla à l’occasion du 55ème anniversaire de l’Indépendance de la Guinée, le manque de personnel médical et aussi le manque d’électricité.

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...