Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 493 invités et aucun membre en ligne

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Le corps diplomatique africain à Rabat s’est dissocié des déclarations ‘’osées’’, ‘’incompréhensibles’’ et qui ne font ‘’qu’envenimer la situation’’, du ministre algérien des Affaires Etrangères contre le Maroc, rapporte Maghreb Arabe Presse ou Agence Marocaine de Presse (MAP).


«Les chefs de mission des pays africains ont pris acte avec étonnement des déclarations (du ministre algérien des Affaires Etrangères), qui émanent de la voix la plus autorisée des autorités algériennes», a indiqué l’ambassadeur Nimaga Ismaïla, doyen du corps diplomatique africain, s’exprimant au nom des ambassadeurs africains à Rabat.

 

Dans une déclaration à la MAP, en marge des réunions d’information tenues, samedi, 21 octobre 2017, par le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale avec les ambassadeurs africains accrédités à Rabat, suite aux propos diffamatoires du ministre algérien des Affaires Etrangères à l’encontre du Maroc et de sa politique africaine, l’ambassadeur Ismaïla a regretté, que «pareilles déclarations ne font qu’envenimer la situation».

 

Dans ce cadre, le doyen du corps diplomatique africain a qualifié «d’osée», l’imputation par le ministre algérien de ces propos à des chefs d’Etat africains. A cet égard, M. Nimaga Ismaila a indiqué, que les chefs d’Etat africains se réuniront à Addis-Abeba bientôt, et que ce sera une occasion pour exiger des «explications» sur leur implication dans de telles déclarations.

 

Pour l’ambassadeur Ismaila, les déclarations du ministre algérien sont d’autant plus incompréhensibles «qu’au sein de l’Union Africaine (UA), c’était par la voix unanime que les chefs d’Etat africains ont salué le retour du Maroc, ou plutôt la régularisation de sa situation, parce que le Maroc n’a jamais quitté sa famille».

 

Le doyen du corps diplomatique africain n’a pas manqué de relever également la coïncidence entre la sortie du ministre des Affaires étrangères algérien, et la tournée qu’effectue dans la région l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara : «le représentant du Secrétaire général des Nations Unies pour la question du Sahara’’, a-t-il souligné, ‘’sera le témoin oculaire de ce qui peut entraver ses démarches».

 

Selon l’ambassadeur Nimaga Ismaila, ces déclarations malvenues interviennent «à un moment où toutes les puissances internationales ont reconnu et appuyé la vision du Maroc par rapport à la question du Sahara, en retenant que cette proposition est la plus crédible et raisonnable».

 

Au nom de tous les ambassadeurs africains à Rabat, le doyen a tenu à souligner, que «le peuple marocain, uni derrière sa Majesté le Roi, a toujours prôné la voie de la négociation et nous l’encourageons dans ce sens».

 

Enfin, le doyen Ismaila, s’exprimant au nom des ambassadeurs africains, a assuré que «la politique africaine du Maroc se porte très bien», saluant «la clairvoyance et surtout l’engagement du Maroc pour faire en sorte que notre continent parle d’une seule voix».

 

Il a conclu, que les chefs d’Etat africains «fondent beaucoup d’espoirs quant au fait que le retour du Maroc à l’UA contribuera à la consolidation des capacités de l’Union, vers une prise en charge réelle, définitive et pour que l’Afrique reste unie».

AGP/23/10/017         MAP/AGP