Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 335 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

FemmeVision2030 vient de lancer une campagne sur les Violences Basées sur le Genre (VBG) en lien avec les Objectifs du Développement Durable (ODD), notamment l’Objectif 5 «Egalité des sexes, Egalité des chances, Lutte contre les violences basées sur le genre».

 

Cette campagne est lancée à l'occasion des «16 Jours d’Activisme» initiés par les Nations-Unies pour l'élimination des violences faites aux femmes.

 

FemmeVision2030 est une Campagne d'information, de sensibilisation, de vulgarisation et de plaidoyer sur les ODD à l'endroit des jeunes et des femmes.

 

A rappeler, que c’est en 1999 que l’Assemblée Générale des Nations-Unies a proclamé la Journée Internationale pour l’Elimination de la Violence à l’égard des Femmes. Cette date a été choisie en mémoire des sœurs Mirabal, de la République Dominicaine, brutalement assassinées en 1960. La Journée leur rend hommage et invite le monde entier à dénoncer la violence sexiste.

 

Comme plans d’actions, FemmeVision2030 a initié une campagne en ligne avant le 25 novembre 2016, pour amener les internautes à porter attention à la campagne et susciter leur engagement pour accompagner la lutte et les 16 jours d'activisme ou 16 Days Of Activism. Cela, par la diffusion de messages forts, de slogans, d'affiches, de vidéos, de chiffres clés, des articles d'information sur la genèse de la commémoration et aussi, en invitant les internautes à poster des photos sur facebook et twitter.

 

Une deuxième phase se fera dans les écoles. L'objectif est de sensibiliser les jeunes filles sur les VBG en les faisant prendre conscience que la lutte doit être menée ensemble. Car, elles sont des actrices, elles sont des ambassadrices. Et elles peuvent donc influencer les pouvoirs de décision, informer et sensibiliser leurs parents sur les conséquences des VBG, dont l'excision.

 

Les garçons seront aussi sensibilisés, parce qu’ils peuvent être acteurs pour mettre fin aux viols sur les jeunes filles et contribuer à promouvoir l'objectif «Planète5050».

 

Une campagne médiatique accompagnera toutes ces activités en vue d'en assurer une large diffusion auprès des populations.

 

FemmeVision2030 vise également à vulgariser les ODD qui placent l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes au cœur des priorités. Et ils comportent des cibles précises visant à mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles.

 

C'est pourquoi, la Coordinatrice de la Campagne, Fatoumata Chérif, également présidente de l'ONG, Femmes, Pouvoir et Développement-FEDEP, invite tous les médias (radiodiffusions, télévisions, sites, journaux, blogueurs, radios communautaires), à initier des campagnes d'information, des débats, à rédiger des articles et autres activités chaque 25 du mois pour sensibiliser contre les violences faites aux femmes et pour attirer l'attention de l'opinion sur le phénomène de violence en Guinée, qui touche 8 femmes sur 10.

 

Elle a ajouté : ''Nous sommes tous responsables des violences faites aux femmes et aux filles si nous ne dénonçons pas les actes commis. Si nous ne prenons pas action. Sensibilisons autour de nous. FemmeVision2030 s'engage dans ce sens''.

 

En guise d'exemple, la Coordinatrice de la Campagne de la campagne a parlé des cas d'abus auxquels les femmes sont confrontées.

''Dans les milieux carcéraux, les femmes détenues sont victimes de viols, de violences et d'abus de tous types. Les femmes, dont les enfants ou maris sont emprisonnés, sont également victimes d'abus pour juste avoir le droit de visite. 

 

Pour avoir du bon poisson que nous dégustons sur nos tables, certaines femmes sont contraintes de subir des abus sexuels dans nos ports de pêches.

 

Dans les mines, les femmes qui exercent l'orpaillage artisanal sont victimes de viols, de violences et autres formes d'atteinte à leur dignité. Lors des conflits armés, des marches des partis politiques, les femmes sont victimes de viols et d'abus de tous types. Pour lutter contre les violences faites aux femmes, gérons autrement les conflits que par les armes. Privilégions le dialogue, car les femmes sont les principales victimes. Il est temps que cela cesse'', s'est indignée Fatoumata Chérif.

AGP/28/11/016          CHF/KS/ST