Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 328 invités et aucun membre en ligne

Écologie-Santé

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’une des principales problématiques qui a émergé dans le cadre du parcours de soin concernant le coronavirus SARS-CoV-2, est la proximité directe du personnel soignant avec les malades, les premiers étant nombreux, au cours des derniers mois, à avoir été contaminés par les seconds. Mais il semblerait qu’un hôpital de Wuhan ait trouvé la solution : une aile d’hôpital entièrement automatisée et gérée par des robots chargés de veiller sur les patients présentant des symptômes d’infection à coronavirus tout en prenant soin d’eux. 

Une nouvelle aile d’hôpital entièrement gérée par des robots a ouvert ses portes à Wuhan, en Chine, dans le but de protéger le personnel médical contre la contamination par le coronavirus. Le 7 mars, environ 200 patients présentant des symptômes précoces du SARS-CoV-2 ont été admis dans le nouveau service, qui se trouve dans un centre sportif reconverti à Wuhan.

Les robots fournissent de la nourriture, des boissons et des médicaments aux patients et maintiennent la salle propre. Certains ont une tête, des bras et un torse humanoïde, mais une base à roues, tandis que d’autres ressemblent plus à une boîte sur roues. Les machines peuvent se déplacer de manière autonome mais sont sous l’observation et le contrôle du personnel en dehors de la salle.

Un établissement pilote pour de futurs hôpitaux robotisés

L’essai est un partenariat entre CloudMinds, une entreprise de robotique basée à Pékin, et l’opérateur mobile China Mobile, ainsi que l’hôpital Wuhan Wuchang, une institution au cœur des premiers efforts pour contenir le virus. Le directeur de l’hôpital, Liu Zhiming, est décédé de la maladie le mois dernier.

Le service temporaire a été initialement créé comme une clinique dirigée par l’Homme, mais a maintenant été remis aux robots après une mise à niveau d’une semaine. Les ingénieurs ont cartographié la zone et téléchargé les informations sur un serveur cloud pour que les robots les utilisent lorsqu’ils se déplacent dans le service.

Le PDG de CloudMinds, Bill Huang, explique que le service sera un cas pilote pour de futures initiatives. « Il s’agit du tout premier service entièrement dirigé par des robots en Chine et l’occasion de tester la capacité de la technologie et la façon dont nous travaillons ensemble ».

Les robots s’occuperont des patients qui ne sont pas gravement malades mais qui ont besoin de soins médicaux de base. S’ils se rétablissent, ils sont renvoyés chez eux. Si leurs problèmes de santé s’aggravent, ils sont transférés à une équipe humaine.

La permanence d’une équipe médicale humaine de surveillance

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

A en croire au journal nord-coréen Daily NK, le coronavirus de Wuhan «tue 180 soldats» en Corée du Nord.

Bien que le gouvernement nord-coréen reste silencieux quant à la présence du Covid-19 dans le pays, un journal nord-coréen vient de révéler que près que 200 soldats sont morts du virus mortel de Wuhan.

Selon Daily NK, le coronavirus a tué 180 soldats, tandis que plus de 3 700 ont été mis en quarantaine. Le bilan des morts aurait été révélé dans un document envoyé par des médecins militaires aux chefs militaires du régime. Fait inquiétant, la source a affirmé que l’armée nord-coréenne avait du mal à incinérer les soldats morts car il y avait « trop de corps ».

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le coronavirus a une mutation « semblable au VIH » qui l’aide à se lier aux cellules humaines à un taux terrifiant efficace, ont affirmé des scientifiques chinois.

Une nouvelle étude de l’Université de Nankai a affirmé que la capacité de Covid-19 à infecter des cellules est jusqu’à 1000 fois plus puissante que le SRAS, un coronavirus qui a causé 774 décès dans 17 pays entre novembre 2002 et juillet 2003.

Le nouveau coronavirus est apparu à Wuhan, en Chine, et a maintenant tué 2 800 victimes et infecté plus de 80 000.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Devant un parterre de journalistes ce jeudi, 05 mars 202 au ministère de la santé publique, le professeur agrégé en médecine Abdoulaye Touré et directeur général de l’institut national de santé public (INSP) a décliné les capacités nationales de diagnostiques de son département de coronavirus et invites les Guinéens à respecter les mesures de préventions autrement dit : se laver les mains régulièrement avec l’eau et le savon.  

Dès l’entame de ses propos, Abdoulaye Touré a rappelé que l’Institut national de santé publique est créé par le ministère de la Santé et spécialisé dans le domaine de la santé publique de façon générale et, en particulier, dans le domaine du laboratoire.  «Nous couvrons quasiment tous les domaines de la biologie médicale : ça va de l’hématologie à la biochimie en passant par la parasitologie, la bactériologie et  la virologie. Et nous avons le département chimie pharmaceutique toxicologie qui est spécialisé dans le contrôle de qualité, de l’eau, de l’air, des aliments et des médicaments. Nous avons le département recherche en santé publique qui développe les activités de santé publique et fait des projets de recherche», a-t-il souligné.

Parlant de la capacité du pays pour diagnostiquer, éventuellement, le  Coronavirus, il rappelle que quand il y a eu le premier cas d’Ebola en Guinée, il a fallu prendre les échantillons pour aller à Dakar et à Lyon, parce que nous n’avions pas de laboratoire de biologie moléculaires correcte à l’époque. « Suite donc à cette épidémie, le

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Premier ministre japonais a ordonné aujourd’hui la fermeture de toutes les écoles du pays pendant un mois afin de stopper la propagation du coronavirus.

Shinzo Abe a déclaré : « Le gouvernement considère la santé et la sécurité des enfants avant tout. Nous demandons à toutes les écoles primaires, secondaires et supérieures … de tout le pays de fermer temporairement du 2 mars la semaine prochaine jusqu’à leurs vacances de printemps. »

À ce jour, plus de 200 personnes au Japon ont contracté le virus et quatre personnes sont décédées.

Sur la principale île septentrionale de Hokkaido, 13 nouveaux cas, dont deux enfants de moins de 10 ans, ont été confirmés, a rapporté la chaîne publique NHK.

Les autorités d’Osaka avaient déjà ordonné la fermeture de toutes les écoles de la ville pendant quinze jours et 1 600 écoles d’Hokkaido devaient également fermer.

Cette décision intervient après qu’une femme d’Osaka, qui compte 2,6 millions d’habitants, a été testée positive pour le virus pour la deuxième fois dans l’un des premiers cas de ce type.

Add a comment