Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 445 invités et aucun membre en ligne

Écologie-Santé

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

EPIDEMIES La petite Noubia, âgée de 34 jours, a pu quitter le centre de traitement de MSF...

«Fini les piqûres. Tu vas rentrer chez toi aujourd'hui. Tu vas nous manquer», glisse une infirmière à Noubia. Le bébé de 34 jours, dernier patient connu d'Ebola enGuinée, est sorti samedi du centre de traitement de Médecins sans Frontières (MSF) à Conakry, après sa guérison.

La petite fille, dont la mère est décédée, a été présentée au personnel du centre, sous les ovations, lors d'une cérémonie teintée d'émotion, en présence de membres de sa famille. «Noubia nous quitte avec un coeur serré. Mais on n'a pas le choix, il faut qu'on lui donne la chance de vivre avec ses parents», a affirmé le Dr Marie-Claire Kolié, au nom des médecins.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Fonds des Nations  Unies pour la population (UNFPA) a procédé ce vendredi à la  remise d’un don d’équipements médicaux, de matériels,  de produits de santé de la reproduction et de véhicules au gouvernement guinéen. La cérémonie de remise a réuni dans la salle de conférences de la Pharmacie centrale de Guinée, une délégation de la Représentation de l’UNFPA en Guinée,  trois ministres du gouvernement dont Koutoub Sanoh de la Coopération et Remy Lamah de la Santé, des cadres du ministère de la Santé…

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Venus en force à la 21ème conférence des Nations unies sur le climat, les dirigeants africains cherchent à arracher un engagement ferme et précis sur le financement des adaptations aux changements climatiques. Ce n’est pas gagné d’avance.

L’épineuse question du financement

Une quarantaine de chefs d’État et de gouvernement africains participe à la 21ème Conférence des Nations unies sur le climat (COP) qui s’est ouverte lundi à Paris. Ce niveau de participation aussi important qu’à un Sommet de l’Union africaine (UA) traduit la volonté de l’Afrique d’arracher des avancées précises sur de nombreux défis imposés par le changement climatique pendant les négociations qui dureront jusqu’au 11 décembre.

Add a comment