Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 334 invités et aucun membre en ligne

Économie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La loi des finances rectificatives vient d’être adoptée par les parlementaires guinéens. Cependant  l’exécution au 30 juin du budget 2019 révèle la persistance de dysfonctionnements graves qui méritent un éclairage approfondi, car reflétant les maux dont souffre la gouvernance économique de la Guinée.

La mobilisation des ressources intérieures, la qualité des dépenses publiques et l’endettement récurrent pour financer les déficits permettent d’avoir des enseignements pertinents sur l’état de l’économie nationale et sur la nature de la gouvernance macroéconomique de la Guinée.

La Guinée est marquée par une faible capacité de mobilisation des ressources nationales

En 2015, la Guinée est classée 184 éme sur 189 pays par le niveau de recouvrement des impôts. Le taux de pression fiscale projeté dans la loi des finances rectificatives n’est que de 13,1% du PIB alors que le niveau minimal recommandé par le PNUD en 2010 pour financer les Objectifs du Millénaire du Développement est de 20% du PIB. Des pays comme le Sénégal et la Côte d’Ivoire avoisinent le seuil requis avec des PIB triple de celui de Guinée pour le Sénégal et six fois plus pour la Côte d’Ivoire. Le rapport dit « le consensus de Monterray » pointe la responsabilité de chaque pays au premier chef de son propre développement économique et social en adoptant des politiques et des stratégies qui leurs sont propres. Il ne saurait y avoir de développement, de mise en œuvre des politiques de lutte contre la pauvreté sans une collecte optimale des ressources fiscales qui constituent la principale source durable, prévisible et saine de mobilisation des recettes.  Un Etat sans une réelle capacité d’instaurer les conditions requises pour drainer l’épargne publique et privée vers le financement de l’investissement nécessaire dans les biens productifs et le développement humain s’enfonce inexorablement vers la faillite. La Guinée doit impérativement changer de cap en mettant la priorité sur le renforcement de ses capacités de collecte des ressources intérieures en mettant en place une organisation fiscale performante, innovante , juste et équitable.  C’est à

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Conakry le 7 mai 2019 – Dans un rapport publié par la Banque Mondiale récemment et intitulé « LES FEMMES, L’ENTREPRISE ET LE DROIT 2019 : UNE DÉCENNIE DE RÉFORMES », cette institution a tenté de mieux comprendre comment les discriminations juridiques entravent l’emploi et l’entrepreneuriat des femmes. Ainsi, durant les dix dernières années, elle a examiné des données en utilisant un indice fondé sur les décisions économiques prises par les femmes tout au long de leur vie professionnelle.

Dans ce rapport, notre pays se démarque particulièrement sur les questions relatives aux Prestations de retraite et à la Gestion d’entreprise en recueillant le maximum de points possibles (100) se classant ainsi parmi les meilleures nations au monde sur ces thématiques.

 Pour le premier indicateur, il s’agit d’un indicateur qui évalue la législation influençant le montant des prestations de retraite des femmes; tandis que le second indicateur analyse les entraves à la création et à la gestion d’entreprise pour les femmes.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le rapport 2018 de GSMA sur le mobile money relève en Afrique, 48% des utilisateurs du mobile money dans le monde. C’est le plus gros marché devant l’Asie du Sud, l’Asie de l’est et le pacifique combiné. Selon ce rapport, 55% de la population adulte combinée du Bénin, du Ghana, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal utilisent le mobile money.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le rapport 2018 de GSMA sur le mobile money relève en Afrique, 48% des utilisateurs du mobile money dans le monde. C’est le plus gros marché devant l’Asie du Sud, l’Asie de l’est et le pacifique combiné. Selon ce rapport, 55% de la population adulte combinée du Bénin, du Ghana, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal utilisent le mobile money.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Aminata Sylla appelée à donner à la Lonagui ses lettres de noblesse

 

 

Ce jeudi 31 janvier 2019 a eu lieu l’installation de la nouvelle Directrice générale de la Loterie nationale de Guinée (Lonagui).

Au travers de la cérémonie officielle organisée dans les locaux du Petit palais de la présidence de la République devant plusieurs personnalités dont Mme Martine Condé, présidente de la Haute autorité de la communication (HAC),M. Naby Youssou Bangoura alias Kiridi ministre d’Etat, ministre secrétaire général à la présidence, l’inspecteur général d’Etat Mamadou Gando Bah a placé l’événement dans le «contexte particulier de la lutte engagée» par le gouvernement sous la conduite du chef de l’Etat «contre toutes formes de corruption dans les administrations publiques».

«Ce combat pour la gouvernance, dit-il, fait de Mme Aminata Sylla à partir d’aujourd’hui, un soldat qui se doit d’appliquer et de respecter scrupuleusement les lois de la république dans une discipline feutrée.»

M. Bah cite le décret fixant les statuts de la Lonagui et les recommandations du Rapport de l’inspection générale d’Etat qui a sanctionné la gestion de l’équipe sortante dirigée par M.Lansana Chérif Haidara pour rappeler que la nomination de Mme Aminata Sylla à un tel poste de responsabilité est un signe de la confiance à mériter lorsqu’elle se mettra à la tâche. «En priorité, indique l’inspecteur d’Etat, la nouvelle directrice «devra procéder à la restauration de la société et la révision des contrats qui lient la Lonagui aux sociétés de jeu.»

Add a comment

Sous-catégories