Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 260 invités et aucun membre en ligne

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le contrat d’exploitation des mines d’or de Léro dans la préfecture de Siguiri par la Société Minière de Dinguiraye (SMD) expire en 2019, pour le prolonger, elle vient de signer un avenant avec l’Etat guinéen, d’un investissement à hauteur de 363 millions de dollars sur une durée de 10 ans.

 

Cette renégociation, signée par le ministre des Mines et de la Géologie (MG), Abdoulaye Magassouba et le président du Conseil d’Administration (CA) de la SMD, Evgeny Tulubensky, est faite sur la base du nouveau Code minier guinéen, indique-t-on.

 

«Elle permettra à la société, d’augmenter sa capacité annuelle de production, maintenir et créer de l’emploi, mais aussi et surtout de relever le niveau des taxes superficiaires de 05 mille francs à 150 dollars, ainsi sa contribution pour le développement local de 0,4 % à 1% à partir de 2019.

 

A l’Etat guinéen aussi, de récupérer ses parts de participation dans la gestion de la SMD, de 15% perdus depuis 2006 sans aucune justification valable», a précisé le ministre des MG, à la signature de cet avenant.

 

Selon Abdoulaye  Magassouba, en signant cette nouvelle convention, la SMD s’aligne derrière les dispositions du nouveau Code minier, les questions environnementales et le contenu local, qui ont été largement discutées par les deux parties.

AGP/