Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 292 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 


 La Guinée ne pourra pas honorer  sa quote-part dans le financement de
la construction du barrage hydroélectrique de Souapiti. C’est ce que
le  ministre de l’Energie et de l’Hydraulique  a révélé en marge du
séminaire gouvernemental tenu à Conakry le week-end dernier.
Il s’agit notamment du payement des 15% représentant la participation
de la Guinée par rapport au montant de 1,5 milliard de dollars USD
annoncé (le reste étant garanti, par la CWE à travers Eximbank Chine.
 «La Guinée ne payera pas 15%. Le trésor guinéen ne participera pas au
financement de Souapiti.

C’est vrai qu’après voir réévaluer tout, en
1999, Souapiti valait 1 milliard 500 millions et aujourd’hui on se
rend au même niveau, c’est pour dire que l’étude qui a été faite, les
positions techniques, le dimensionnement technique a fait  qu’on est
arrivé à réduire le coup du barrage à 1milliards 200 millions. Mais à
ces 1milliards 200, se rajoutent d’autres, qui sont : le plan de
gestion environnemental et social, l’ouverture des routes, la
réinstallation des populations, les frais de structures, le payement
de l’ingénieur conseil, etc. c’est tout cet ensemble là qui fait 1
milliards 500. Pourquoi le trésor guinéen ne participera pas, parce
que le mode de financement a été adopté en partenariat public privé.
Exim bank va apporter 75%, et restera 25%, ces 25% seront mobilisés
par d’autres bailleurs qui vont participer à la gestion de Souapiti.»
A ainsi expliqué Cheick Taliby Sylla.


Abdoul Latif