Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 428 invités et aucun membre en ligne

Société

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Cheick Talibi Sylla est pris en otage cet après-midi à Kaloum par les habitants du quartier Sandervalia. Le ministre serait empêché de sortir du siège central d’Electricité de Guinée (EDG) situé au cœur du pouvoir de Conakry.   Où serait venu rendre visite ce mercredi 03 février. Selon nos informations, les kaloumkas ont encore du mal à accepter les compteurs à prépaiements que la nouvelle direction de la Guinéenne de l’électricité (EDG) a installés dans leurs foyers.

Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Universités privées : Pourquoi la grève a-t-elle été reportée?

 Pour protester contre le  non-paiement par l'État des frais d'études des boursiers guinéens dans les institutions d’enseignements supérieurs privés, le bureau de la Chambre représentative de l’enseignement supérieur privé (Cresup) a déposé un préavis de grève générale pour le 30 janvier, avant de finalement reporter son mot d’ordre au 15 février. Ce sont 40 000 étudiants et de 6 000 employés qui sont directement menacés de disparaitre.

 Par cette  grève, le Cresup tente de contraindre l’État guinéen de régulariser les redevances de l’année universitaire 2013-2014. Des redevances, Selon Souleymane Sylla, fondateur de l’université UNIC à Conakry et membre du Cresup, dont le montant total s’élève à 104 milliards GNF (plus de 12 millions d’euros). 

Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 Un présumé faussaire vient de tomber dans les filets des services de Sécurité de la République de Guinée. D’origine tchadienne, Allaramadji Djéringa, est entré dans ce pays en 2008, dans le cadre du développement communautaire. Et depuis, il s’est établi en créant cinq (5) ONG, un bureau d’études d’appui aux initiatives locales du développement et un cabinet international. 

Ces initiatives ont fait de M. Djéringa un consultant international où il collabore avec des ONG internationales sous le label desquelles, il aurait envoyé plusieurs personnes dans différents pays européens et américains pour des formations, dit-il. 

Add a comment