Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 277 invités et aucun membre en ligne

Mode de vie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Selon l’écrivain scientifique Ed Regis, le riz doré provoquerait des millions de morts inutiles ainsi que de très nombreux cas de cécité chez les enfants pauvres. En effet, il décrit en détail la situation tragique du riz doré dans son dernier livre.

Qu’est-ce que le riz doré ? Il s’agit d’une variété de riz (Oryza sativa) génétiquement modifié. Il a été créé à l’EPFZ (École polytechnique fédérale de Zürich, en Suisse). Le riz doré a été génétiquement modifié pour inclure du bêta-carotène, un produit chimique que notre corps peut utiliser pour produire de la vitamine A. À savoir que la carence en cette vitamine est une cause majeure de cécité infantile évitable dans le monde. En effet, près de 500’000 enfants en deviennent aveugles chaque année.

Le manque de vitamine A peut également augmenter le risque de décès par maladies et infections infantiles. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce problème est répandu dans plus de la moitié des pays du monde, notamment en Afrique et en Asie du Sud-Est. Bien que des suppléments puissent aider à combler cette lacune, l’OMS note que l’enrichissement des aliments est un moyen plus direct de s’attaquer au problème, mais à long terme. Et c’est exactement dans ce but qu’a été développé le riz doré dans un premier temps.

Bien que le riz de couleur jaune existe depuis le début du siècle, il n’a pas encore trouvé son chemin vers les populations qui en ont le plus besoin en Asie… Dans le nouveau livre d’Ed Regis, intitulé Golden Rice : The Imperiled

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les problèmes buccaux peuvent mettre en évidence une série d’autres problèmes, notamment le déséquilibre hormonal, le stress et les problèmes cardiaques. Même si vos dents sont blanches et nacrées et ne présentent pas de caries, des symptômes buccaux peuvent causer des problèmes à d’autres aspects de votre santé. «Si vos yeux sont une fenêtre sur votre âme, votre bouche est une porte sur votre santé», déclare Sanda Moldovan, parodontiste de Beverly Hills.

«Dans ma façon de traiter les patients qui me consultent, je connecte la bouche au reste du corps, car je pense que nous sommes une unité et que nous ne séparons plus les deux», explique Moldovan.

Il semble que ce qui se passe ci-dessous peut avoir un impact direct sur les dents, les gencives et la bouche. Ne négligez donc jamais un problème buccal. Voici quelques informations que votre bouche peut révéler sur votre santé:

Saignement des gencives = déséquilibre hormonal

Les récepteurs hormonaux sont intégrés dans le tissu gingival . Au cours de la grossesse, les femmes peuvent avoir des saignements des gencives, non pas à cause d’un problème dentaire, mais à cause du fait que leurs hormones sont un peu en ruine. Idem pour la ménopause. Les femmes ont également des gencives plus sensibles au cours de leur cycle menstruel. Vous éviterez ainsi une visite chez le dentiste pendant vos règles.

Bouche rouge, langue grasse = carence nutritionnelle

Si les coins de la bouche de quelqu’un sont rouges, cela peut indiquer une carence en vitamine B6. En outre, une langue enflée, une langue rouge brillante ou une langue corpulente peuvent être des signes de carence en fer. De même, une langue pâle peut indiquer une anémie. Portez toutes les questions de couleur à l’attention de votre

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’ONG Médecins Sans Frontières (MSF), a tiré la sonnette d’alarme ce mardi à Conakry, sur la baisse des financements pour la lutte contre le VIH/SIDA et la tuberculose en Guinée.

Selon Dr Christine Bismansha, coordinatrice du projet VIH de MSF à Conakry, les lacunes dans la réponse au VIH sont « malheureusement présentes » à tous les niveaux.

« La chaîne d’approvisionnement en médicaments essentiels est extrêmement faible, entrainant des ruptures parfois sévères dans de nombreux centres du pays. Les tests de charge virale ne sont souvent pas disponibles et les services de prévention de la transmission de la mère à l’enfant restent un défi majeur », a-t-elle indiqué devant les journalistes, tout en soulignant qu’en

Add a comment