Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 177 invités et aucun membre en ligne

Opinions

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Devenue indépendante le 2 octobre 1958, la Guinée a aujourd’hui 61 ans. Pile !

Une courte durée de vie comparativement aux vieilles nations comme par exemple l’Iran ou la Turquie ancienne sans parler de la Grèce antique par exemple.

Mais ces 61 ans s’avèrent trop lourds à porter et sont repartis comme suit :

-26 ans d’une révolution de bavardage et de crimes de sang ( de 1958 à 1984 sous ST. Le camp Boiro!

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

« Ma Guinée, c’est possible » !

Ainsi entonnent-ils en chœur et trouvent gaieté et adrénaline de la conscience militante pour renforcer leur foi dans la cause commune de la République de Guinée et son Président, le Pr. Alpha CONDÉ.

Ce jeudi 31 Octobre marquera le retour triomphal d’une idéologie qui trouve du répondant armé de la même conviction jusqu’aux dents. Le Président Alpha CONDÉ au-dessus de la mêlée, revient sur une terre conquise par la démocratie, qu’il a pris soin d’instaurer progressivement depuis son avènement en 2010.

Il revient sur une terre où ses opposants ont exprimé en toute liberté leur mécontentement sur les avancées peu favorables à eux, estiment-ils. C’était valable

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’interview qu’il a accordée récemment au journal français « le Monde » est venue dissiper les derniers doutes sur les desseins  du chef de l’État sur le changement constitutionnel, relève l’éditorialiste Mamadou Dian Baldé, dans sa chronique de ce dimanche.

Talibé Barry: Bonjour Mamadou Dian Baldé. Votre chronique de ce dimanche qui s’intitule « Alpha Condé, ça passe ou ça casse », est consacrée à la sortie du chef de l’État dans le quotidien français le Monde, où il réitère ses intentions de doter son pays d’une nouvelle constitution. N’est-ce pas là du déjà entendu ?

Mamadou Dian Baldé: La dernière sortie du président de la République dans les colonnes du très « sérieux » journal le Monde est venue dissiper les derniers  doutes sur ses intentions relatives au changement constitutionnel. En parcourant cet entretien, on se rend bien compte que le président Alpha Condé a bien l’intention de faire passer notre Loi fondamentale à la trappe.  

Ainsi à la  question de savoir s’il envisageait de se représenter  pour un énième mandat à la tête de son pays, le président répond tout à tract : « La question ne se pose pas pour le moment…Une minorité ne peut pas imposer sa volonté au reste du pays. N’y a-t-il pas d’autres pays où il y a de nouvelles Constitutions ? Où les présidents peuvent faire un troisième mandat ? Pourquoi ne dit-on rien aux autres ? Est-ce que la Guinée est le seul où un président en exercice fait une nouvelle Constitution qui peut lui permettre de se représenter ? Pourquoi en fait-on un scandale pour la Guinée ? On ne peut pas faire deux poids, deux mesures. Les Guinéens n’accepteront jamais cela.

Nous ne sommes pas sur la planète Mars mais sur la terre africaine. Je me suis d’abord consacré à sortir la Guinée du

Add a comment