Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 373 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le président de conseil supérieur de la diaspora forestière(CSDF) aux Etats Unie M. Antoine Sovogui joint au téléphone par nos confrères de la radio espace Fm, ce matin du 12 Juin 2019, a condamné avec la dernière énergie les violences que la police et la gendarmerie exercent sur la population de sa région. Et compte saisir dans les 72h qui suit, les autorités Américaines pour obtenir dit-il, leurs concours contre la barbarie du régime. Lisez

Dr Bonjour ! à travers une récente déclaration, la diaspora Forestière c’était officiellement opposée à toute initiative qui viserait à modifier la constitution dans notre pays, alors vous qui êtes le président de cette structure, quelle lecture faites-vous de la situation actuelle dans le pays et surtout le dernier développement du Côté du Nzérékoré où il y a eu des affrontements dans la nuit d’hier, ce matin on apprend qu’il y a un cas de mort malheureusement.

  C’est très dommage ! Nous sommes sidérés ! Et nous sommes écœurés ! Parce qu’il y a quatre jours, nous sommes entrés en contact avec le gouverneur M. Ismaël Traoré et M. Sory Sanoh le préfet, et M. Moriba Hamou qui est le maire. Les gens à Nzérékoré nous ont appelé pour nous dire que l’autorité régionale veut s’opposer à notre marche qui était prévue pour le 13 juin. Et nous savons que la constitution guinéenne en son article 10 donne le droit à tout Guinéen mêmes si ce sont des Guinéens qui vivent en Guinée Forestière, ils ont le droit à marcher.

Mais, malheureusement nos mesures au pros active n’ont pas été bien sondés parce que le gouverneur nous avait promis qu’il n’allait pas laisser les forces de l’ordre contre les manifestants. Malheureusement ! Tel n’a pas été le cas, on parlement maintenant d’un mort et de plusieurs blessés, des arrestations, des boutiques des légalistes appartenant notamment autochtones et aux peulhs qui sont supposés êtres supporteurs ….. Ont été saccagés, c’est n’est pas bien ! Il y a un couvre-feu, on dirait qu’on est en état de guerre.

M. Sovogui, il y a des initiatives pour appeler au calme et à la retenue surtout à la responsabilité, on apprend que On a prend que le préfet a instauré un couvre-feu de 16h30mn jusqu’à 06h. Est-ce que vous pensez que cette mesure peut ramener la sérénité Et quel message en tant que 1er responsable du conseil supérieur de la diaspora Forestière ?

Nous sommes légalistes, nous sommes une association qui fait partir de la société civile, notre droit, notre objectif, c’est de faire en sorte que notre gouvernement respecte les citoyens, respecte la dignité des citoyens, à travers le respect des lois organiques qui gouverne la République.

Etant légaliste nous allons donc demander aux gens qui nous écoutent de respecter le couvre-feu pour ne pas qu’il s’expose davantage à la brutalité sauvage des responsables. Nous les avons dites de respecter le couvre-feu bien qu’il ne soit légal, bien qu’il ne soit pas justifié, parce que nous sommes dans un pays qui se dit Républicain. Nous sommes dans un pays ou on parle de démocratie. On ne devrait pas réprimer une marche pacifique dans une telle violence.

Qu’est-ce qu’il va être fait par votre organisation par rapport à ce cas de dérapage ?  

Comme je vous l’avais dit, nous avons parlé au préfet, au gouverneur et au maire. Ensuite nous avons formulé une déclaration qui était clair et net. Nous leur avons dit qu’ils n’avaient pas le droit de réprimer la marche. Puisqu’ils ne nous ont pas écoté, vous voilà ce que nous, nous allons faire. Nous allons immédiatement contacter les autorités américaines pour obtenir leurs concours pour notre lutte contre la barbarie du régime.

Nous allons voir le sous-secrétaire d’Etat Américain chargé des affaires Américaines M. NabiKibo. Nous allons voir immédiatement le sénateur du New York. Nous allons voir le sénateur de Pennsylvanie. Nous allons voir dans les 72h qui suivent, ici ce n’est pas comme en Guinée, ici les sénateurs écoutent les citoyens parce qu’ils ont besoin de notre voix

M. Sévogui quel impact sur vie des populations qui sont en train de vivre la chose ici en Guinée ? Est-ce que vous pensez que cela aura un effet, sur ce qui se passe réellement sur le terrain ?

L’effet de notre démarche ira au-delà de Nzérékoré et ça va garantir le droit aux autres guinéens dans les autres préfectures et dans les autres régions de faire des marches de protestations. Ce n’est pas seulement pour Nzérékoré. Nous nous battons pour toute la Guinée pour que les citoyens guinéens aient son droit, qu’on nous respecte en tant qu’être humain, qu’on nous respecte selon les normes et les formes de la démocratie. Nous allons voir avocat sans frontière qui va donc servir d’instrument légal pour nous faciliter les choses, pour faciliter les rencontres avec les institutions dont je vous parle.

On avait eu, nous, et quelqu’un des médias, une initiative au sein de la diaspora pas seulement de la diaspora forestière mais de la diaspora guinéenne du côté des Etats Unis qui viserait aujourd’hui à poursuivre en justice notamment les dits Nationaux qui sont au gouvernement. Est-ce que le conseil supérieur de la diaspora forestière est concerné par une telle démarche ? On parlement même de traque des biens mal acquis.

Nous ne nous sommes pas mêlé à tout ce qui est traque mais pour ce qui est de la poursuite des citoyens qui ont la double nationalité qui sont en Guinée, qui sont en train de mal traité les principes de la démocratie. Nous sommes partant pour les poursuivre. Ils ne doivent pas quitter les Etats Unis pour aller faire le contraire de la philosophie de la démocratie que prêchent les Etats Unis. Qui est la plus grande démocrate dans le monde.

Transcrit par Aïssatou Diallo