Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 337 invités et aucun membre en ligne

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

C'est désormais devenu une tradition pour Alpha Condé. Au réveillon de chaque année, il gracie un lot de prisonniers triés sur le volet. La liste, sélective à souhait, est minutieusement dressée par Cheick Sacko, le Garde des Sots. Alpha Condé lui-même est un ex détenu, condamné à cinq ans de prison ferme, puis gracié par le président d'alors, Lansana Conté.

On peut donc facilement déduire les motivations de l'aventurier de Pinet. Alpha Condé profite de l'entrée de 2018 pour redonner la liberté à 245 prisonniers, en majorité écroués pour diverses infractions de droits communs.

Si la liste n'a pas été dévoilée, il y a surtout une forme de ségrégation dans l'air. Le comble, c'est plutôt l'absence sur cette fameuse liste de prisonniers célèbres comme AOB, Fatou Badiar... Cette dernière étant considérée par l'opinion comme innocente des faits pour lesquelles elle est détenue.

L'on se rappelle qu'à la veille de 2016, ce sont 171 bagnards qui avaient été graciés ou relaxés; contre 120 en 2015. D'où le retour de certains exilés politiques, à l'image de Bah Oury, dondateur du principal parti d'opposition UFDG.

Mais le nom de la dame de fer, Fatou Badiar, ceux du soldat AOB et cie se font toujours attendre. La rancune a la vie tenace!

Alpha Oumar Barry, pour ramatoulaye.com

Tel: 626306090