Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 260 invités et aucun membre en ligne

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le président du Conseil National des Organisations de la Société Civile pour la Démocratie et le Développement de la Guinée (CNOSC-DDG), Salmana Diallo a demandé à tous les candidats des différents partis politiques et les candidats indépendants, qu’en cas de non satisfaction des résultats proclamés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), d’utiliser les voies légales recommandées par la loi, rapporte l’AGP.

 

Il a souligné, que les acteurs concernés par ce processus électoral doivent analyser la situation telle qu’elle se doit, pour éviter des dérapages.

 

Le président du CNOSC-DDG, Salmana Diallo a fait cette annonce au cours d’une conférence de presse, tenue samedi, 10 février 2018, à Conakry, dans le cadre de faire le point sur la situation de ses 450 observateurs du scrutin des élections communales du dimanche, 04 février passée.

 

Au cours de cette rencontre, le président du CNOSC-DDG a regretté les incidents provoqués par certains groupes de jeunes incontrôlés de nature à décrédibiliser ce processus, dont ses représentants ont été victimes.

 

«Je ne sais pas pourquoi, les bailleurs de fonds ont refusé de financer ces élections locales qui sont d’une importance capitale pour la nation guinéenne. Alors ils avaient accepté de financer celles 2005», s’est interrogé le président du CNOSC-DDG.

 

Le président du CNOSC-DDG, Salmana Diallo a, ainsi, invité les jeunes qui sont souvent dans la rue pour faire du banditisme, de laisser ces genres de pratique, et ceux qui les financent de faire attention pour ne pas détruire l’avenir de ces jeunes.

AGP/11/02/018         MKC/ST