Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 319 invités et aucun membre en ligne

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le Parti pour la Paix et le Développement (PPD), très légaliste donc attaché au respect des Lois et Règlements en vigueur en République de Guinée, a été désagréablement surpris de la sortie médiatique, de l’Ambassadeur de la République Fédérale de Russie à Conakry, à l’émission « Entretien Koloma » de la Radio Télévision Guinéenne (RTG), au cours de laquelle il s’est violemment attaqué à l’opposition de façon irresponsable.

En effet, depuis l’indépendance de la République de Guinée, des relations d’amitié et de coopération particulières ont toujours existé entre les peuples guinéens et russes, matérialisées par l’ouverture des ambassades et des échanges économiques et culturels fructueux.

Il vous souviendra que les différents Chefs de missions diplomatiques qui se sont succédé en Guinée, ont marqué leur passage par la qualité de leurs contributions, dans l’affermissement des liens d’amitié et de coopération entre les deux peuples.



La sortie médiatique de l’Ambassadeur de la fédération de Russie, ressemble bien à la déclaration d’un parti politique, ignorant totalement la charte relative au fonctionnement des partis politiques en République de Guinée. En agissant ainsi, Son Excellence Monsieur Alexandre Brégadzé a agi volontairement, en violation flagrante de toutes les dispositions relatives au fonctionnement des missions diplomatiques, notamment en son article 41 alinéa 1, de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques du 16 avril 1961 qui stipule : «Sans préjudice de leurs privilèges et immunités, toutes les personnes qui bénéficient des privilèges et immunités ont le devoir de respecter les Lois et Règlements de l’Etat accréditaire. Elles ont également le devoir de ne pas s’immiscer dans les affaires intérieures de cet Etat.»

Aussi, l’article 10 de la Constitution guinéenne est clair : « Tous les citoyens ont le droit de manifestation et de cortège…. Tous les citoyens ont le droit de former des Associations et des Sociétés pour exercer collectivement leurs droits et leurs activités politiques, économiques, sociales et culturelles… »

Le PPD salue toutes les initiatives ayant permis la décrispation de la situation socio-politique dans notre pays ces derniers jours notamment le rôle très remarquable des Chefs religieux, des Chefs d’Etat et Gouvernements étrangers, des diplomates des pays amis à l'image de Louis Michel, et certains proches du Chef de l’Etat et de Chef de file de l’opposition qui se sont investis pour trouver solution entre les protagonistes.

Le PPD se rejouit de la rencontre entre le Président de la République et le Chef de file de l'opposition, une rencontre sanctionnée par un communiqué condamnant toutes les violences et la mise en place d'une commission d'enquête ayant favorisé la suspension des manifestations et la reprise du dialogue entre Guinéens.

Le PPD considère que le comportement de ce diplomate ne saurait être une action diplomatique de la Fédération de Russie, son pays d'accréditation, qui a toujours respecté les liens séculaires de coopération qui ont toujours existé entre nos peuples frères.

Le PPD, condamne vigoureusement cette déclaration qui, selon lui, n’engage que la personne de l’Ambassadeur et exige de lui des excuses.



Le Président
Boubacar DIALLO