Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 423 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Commission électorale nationale indépendant CENI a entamé le depuis lundi, 20 Juillet des opérations de révision exceptionnelle des listes électorales sur l’étendue du territoire nationale en prévision du premier tour de la présidentielle programmée pour le 18 octobre 2020. Les agents recenseurs évoquent le manque d’engouement, notre reporter a donné la parole à quelques-uns. Lisez

Alpha Madiou Diallo Matoto membre du CAERLE : « Nous sommes là, à la disposition de la population jusqu’à 16 h. Pour le début nous constatons un manque d’engouement, les gens viennent au compte-goutte. Mais nous espérons avoir plus d’électeurs dans les prochains jours. Je demande surtout qu’il ait sensibilisation, les gens ne sont pas au courant, les politiques doivent s’impliquer pour cela. Je vous remercie ».

Fanta Kaba « En tout cas ici tous les matériels sont aux complets, seulement les gens ne viennent pas, vous-même vous avez remarqué il n’y a pas d’engouement, on a l’impression que l’information n’est pas passé, mais puisque c’est le premier jour, on va voir dans les prochains jours comment ça va se passer. On recense ceux qui n’ont pas été recensés, il y a d’autres qui ont été recensés mais leur photo n’est pas là, c’est la correction là qu’on apporte. Je demande à tout le monde de venir s’inscrire, je pense ce qui se doit dans un pays démocratique. Alors qu’ils viennent s’inscrire. Voilà ! »

Mamadi Oularé : « On a comme depuis hier mardi, moi je pense que les gens ne sont pas au courant, c’est pourquoi ils ne viennent pas. Nous n’avons que 15 personnes jusqu’à présent. Tous les matériels sont au complet, et nous les agents nous sommes déterminés à faire le travail convenable mais il y a manque d’engouement, il faut le dire. Vous savez toutes les mosquées sont fermées sinon l’information allait dans les mosquées, les partis politiques doivent sensibiliser les militants, mais on ne comprend pas, on tout cas pour le moment, les gens ne viennent pas »   

Propos recueilli par : Aissatou Diallo