Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 543 invités et aucun membre en ligne

Politique

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

On en sait un peu plus sur ce qui effraie les principaux partis d’opposition à propos du fichier électoral et qui les a déjà conduits à prendre l’option d’empêcher les élections législatives du 16 février 2020.

Selon Sidya Touré, le fichier électoral révisé présente des chiffres qui ne sont pas en phase avec le corps électoral. Puisque, à en croire à ses propos, sur les 12 millions de guinéens, il n’y a que les 4 millions qui ne sont pas électeurs.

«Le  fichier qui est en train de se préparer, on est pratiquement arrivé à 8 millions d’électeurs aujourd’hui, dans un pays où on avait 6 millions. Même sur ces 6 millions, nous avions contesté contre 1million 500 mille électeurs qui ne devraient pas y être», a dénoncé le

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Lundi 06 Janvier 2020, le cortège des manifestants est parti à 12 Heures 15 du rond-point de la Tannérie pour l’esplanade du stade du 28 Septembre. Le premier groupe de manifestants est arrivé à hauteur de l’aéroport international de Gbessia à 13 heures 45 sans incident signalé

 A l’intérieur :

Des manifestations de quelques centaines de personnes ont eu lieu à Dalaba, Tougué, Boké, Kamsar, Dabola, Pita, Télimélé, Dubréka, Mali, Fria, Koundara, Boffa et Labé.

A Kankan des incidents ont eu lieu, au cours desquels, des dégâts matériels et un blessé ont été enregistrés. Les services de Sécurité ont rapidement intervenu pour rétablir l’ordre.

Add a comment

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Les principes de la démocratie et de l’État de droit sont constamment foulés au sol en Guinée par les institutions censées en garantir le plein exercice.

L’arrestation arbitraire du Général Elie Kamano et de 12 de ses compagnons ce jeudi 2 janvier 2020, au motif fallacieux de troubles à l’ordre public, en est une illustration éloquente.

Alors que l’artiste Elie Kamano et douze membres de son groupe devraient se produire dans le cadre des festivités annuelles de la ville de Guéckédou, en présence de milliers de fans, des individus zélés, à la solde du pouvoir, ont entravé leur liberté d’expression et de circulation en les en empêchant.
Les citoyens opposés au 3ème mandat illégal d’Alpha Condé ou critiques sur son bilan négatif à la tête de l’État sont victimes de persécutions orchestrées par le régime.
Le FNDC condamne avec la plus grande fermeté ces pratiques anti-démocratiques et appelle à la libération immédiate des citoyens arrêtés. Ces arrestations constituent de graves atteintes aux droits fondamentaux consacrés par la Constitution que le FNDC s’emploie à défendre inlassablement depuis sa création.
Les avocats du FNDC ont été déployés sur le terrain pour défendre Elie Kamano et toutes les personnes injustement arrêtées dans le cadre de cette affaire.
Le FNDC félicite ses membres et sympathisants de Guéckédou qui ont publiquement exprimé leur opposition au projet funeste de

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’assemblée général hebdomadaire de l’union des forces républicaines de ce premier samedi de 2020, était présidé par le président Sidya Touré, qui dans son discours a réitéré son engagement pour l’alternance en 2020, tout en rappelant qu’il n’aura pas une élection en Guinée sinon que les présidentielles pour élire un autre, à la place d’Alpha Condé, qui a fini son mandat. Il a également invité ses militants à sortir massivement le 6 janvier pour selon lui la dernière marche pacifique.  

« On vous a dit que le fichier électoral, ce n’est pas bon, mais aussi c’est un fichier dangereux, on n’acceptera pas ça. Que ce soit des élections législatives, ou le referendum, aucune élection n’aura lieu en 2020 si ce n’est pour les élections présidentielle pour l’alternance. Si Alpha Condé était intéressé pour l’alternance, il allait s’occuper des élections présidentielles. Parce que si un nouveau président vient en 2020, il refera les législatives…. Et il cherchera avec d’autres partis à faire une coalition majoritaire pour gérer notre pays », a souligné le président de l’UFR Sidya Touré.  

S’il ne le fait pas (Alpha Condé Ndr) dit-il, c’est par ce qu’il le fait ces élections pour lui-même, c’est parce qu’il a déjà quelque chose dans lesquelles on est en train de repartir de députés. « Les partis viendront comme les vendeurs d’arachides, on dira : « vous voilà votre part de député, vous vous avez 5 députés, vous vous avez 3 députés etc… ». Que Dieu nous en garde, nous sommes tombés trop bat, notre pays est gâté », a-t- il regretté.

 Et par ailleurs il rappelle que : « La marche de 6 janvier, beaucoup disent que : le président sidya est blessé, c’est ceci, c’est cela, je ne peux pas faire la marche, mais là où la marche commencera, je serai là-bas pour lancer la marche. Et là où on tiendra les discours, je serai-là pour faire mon discours, parce que je vous ai dit que 2020 c’est un changement de mentalité, 2020 c’est la préparation pour le nouveau guinéen qui va faire le développement, 2020 c’est le refus de la médiocrité, 2020 c’est la refondation de l’Etat, 2020 c’est la nouveauté » a t- il articulé et conclu en ce terme :

 « Après la marche pacifique de 6 janvier, c’est la fin de la marche pacifique ici, à partir de ça il n’y aura pas d’autres marche pacifique jusqu’à ce qu’on voie que les gens appliquent la loi ici. Préparer vous, en avait dit qu’en 2020, on va à Sékoutouryéya, on ne se bat pas contre la loi, la loi guinéenne est très claire, en 2020 le mandat d’Alpha Condé est terminé ».

Aïssatou Bella Diallo

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Dans une conférence de presse qu’il a organisé à son siège à Kaporo le 28 décembre 2019, le président du parti des démocrates pour l’espoir (PADES) a dépeint la situation socio économie du pays, gérer par le Pr Alpha Condé depuis 9 ans, il pointe du doigt le secteur primaire et secondaire facteurs essentiels du développement qui tarde encore à voir le chemin à cause dit-il la corruption et la gabegie. Interview.     

Bonjour Dr Ousmane Kaba : Pour vous qu’est-ce qu’on peut retenir comme bilan après 9ans de gestions pour Alpha Condé ?

Pour faire un bilan, il faut mettre les réalisations en face. Des objectifs non seulement de cette année mais aussi de neuf années de gouvernance. En parlant du bilan économique vous savez l’économique est très simple nous avons deux objectifs majeurs des politiques économiques, un des grands objectifs : c'est sortir les hommes et les femmes de la pauvreté. La croissance économique un deuxième grand objectif c'est l'emploi des jeunes c'est l'emploi tout simplement y a deux autres objectifs qui s'ajoutent c'est-à-dire l'inflation et l'équilibre de la balance des paiements.

L'objet de l'économie c'est d'améliorer le niveau de vie des gens, l'objet de l'économie c'est de s'assurer :  les jeunes qui sortent des différentes écoles aient du travail est-ce qu'en Guinée nous sommes sorti de pauvreté depuis neuf ans ? Ma réponse c'est non. La Guinée est encore l'un des pays les plus pauvres de la planète malgré l'exploitation de beaucoup de nos ressources, nous demeurons encore très pauvres. Est-ce-que les Guinéens ont des emplois ? Mais non, la majorité des jeunes sont encore dans le chômage. L’économie ne crée pas encore suffisamment d'emploi donc voilà mon premier regard qui est tout simple, la Guinée n'est pas sortie de la pauvreté et les jeunes n'ont pas d'emplois. 

Infrastructures 

Maintenant si on prend les grands secteurs de l'économie comme le domaine des infrastructures le gouvernement a dépensé beaucoup d'argent on nous

Add a comment