Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 364 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le chef de l’Etat a lancé mardi dernier à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, la 4ème édition de la Semaine nationale de la citoyenne et de la paix (SENACIP), sous le thème « voter : droit et devoir des citoyens ; usez de vos droits, faites vos devoir ».

Dans son discours de circonstance, Alpha Condé en présence de quelques membres du gouvernement et des acteurs de la société civile, interpelle les jeunes guinéens sur la connaissance de l’histoire de la Guinée. Selon lui, « au fur et à mesure que les gens apprennent, on peut de moins en moins les tromper ».

« Si vous êtes éclairé, on ne peut pas vous tromper. On ne peut pas vous imposer une dictature. Vous devez savoir que la force d’un peuple c’est d’abord la solidarité », a indiqué Alpha Condé, face aux étudiants qui étaient massivement mobilisés pour la circonstance.

Il faut noter que cette édition qui se tient à deux mois des élections législatives, sera mis à profit pour organiser des débats, des sensibilisations sur le vote, la citoyenneté et la paix, dans la capitale ainsi qu’à l’intérieur du pays. Pour cela plus de 5000 volontaires ont été recrutés.

« Le thème de la SENACIP 2019 se veut actuel avec un accent pédagogique et de sensibilisation citoyenne face à nos passions habituelles. Car l’expérience démontre que les élections aussi bien en Guinée qu’en Afrique et dans d’autres pays à travers le monde sont des rendez-vous politiques redoutés comportant, parfois, des risques de conflits.

L’avènement du multipartisme engendre, malheureusement, dans bien de pays des crises troublant profondément et cycliquement la vie publique », déclare Mamadou Taran Diallo, ministre de la Citoyenneté, tout en appelant les Guinéens à faire preuve de responsabilité avant, pendant et après les élections. « Faisant la force et la vitalité de toute démocratie, les élections permettent aux citoyens de désigner, en toute liberté, leurs représentants qu’ils investissent de leur confiance et auxquels ils transmettent le pouvoir de prendre un certain nombre de décisions en leurs noms. Il s’agit donc d’un moment privilégié dans les rapports entre les citoyens et ceux qui les gouvernent ou prétendent les gouverner. Un moment unique qui doit bénéficier de toute la sérénité requise. D’autant que la stabilité du pays et la cohésion nationale peuvent en dépendre », a-t-il souligné.

 Sadjo Diallo