Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 226 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La grande majorité des internautes (63 %) s’estime capable d’identifier une « fake news » quand il y est confronté, selon une étude Ipsos menée dans 27 pays et publiée vendredi.

Ils ne sont en revanche que 41 % à penser qu’une personne moyenne en est capable. Dans le même ordre d’idées, la plupart des personnes interrogées (65 %) pensent que les autres vivent dans leur propre bulle sur Internet, en cherchant des opinions semblables aux leurs, mais seulement un tiers (34 %) d’entre elles admettent vivre elles-mêmes dans leur bulle, selon l’étude. 

Une majorité des sondés (60 %) estime voir « très ou assez souvent des organes de presse dire délibérément quelque chose qui n’est pas vrai ». Près de la moitié (48 %) déclare avoir cru à tort qu’une information était réelle avant de découvrir le contraire.

Pour la plupart des personnes interrogées (56 %), une « fake news » se définit comme une « histoire dont les faits sont faux ».

Pour un peu plus d’un tiers d’entre elles (36 %), ce sont des « mots utilisés par les hommes politiques et les médias pour discréditer les informations avec lesquelles ils ne sont pas d’accord », proportion qui monte à 51 % aux États-Unis, « un chiffre qui s’explique par l’argumentaire habituellement déployé par leur Président pour marquer son désaccord avec une information », relève Ipsos.

Cette étude « Ipsos global advisor » a été réalisée en ligne du 22 juin au 6 juillet auprès de 19 243 personnes, dont la France, l’Allemagne, l’Australie, le Brésil, le Canada, l’Espagne, les États-Unis, l’Italie, le Royaume-Uni et le Japon.

Source : http://www.lesaffaires.com/techno/technologie-de-l-information/63-des-internautes-croient-pouvoir-detecter-une-fake-news/604810