Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 442 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 20 Août 2020 Journal Evasion du 18 Août 2020 Journal Espace du 20 Août 2020

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Dans une annonce diffusée lors de la soirée du 31 décembre 2024 à la télévision nationale, le président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya, a pris une décision en envoyant à la retraite 26 magistrats éminents qui officiaient jusqu'à présent à des postes clés au sein de la Cour suprême, de la Cour des comptes, de la Cour d'appel de Conakry, de celle de Kankan, ainsi que des tribunaux de première instance de Kaloum, de Faranah et de Tougué.

Voici la liste exhaustive de ces fonctionnaires qui sont désormais appelés à faire valoir leurs droits à la retraite :

1. Mme Mariama Camara, directrice nationale des affaires civiles et du sceau, matricule 584 860 Y

2. M. Maninké Soumah, inspecteur des services judiciaires et pénitentiaires, matricule 578 912 A

3. Mme Ousmane Bella Baldé, inspectrice des services judiciaires et pénitentiaires, matricule 578 659 A

4. Mme Maciré Aribot, inspectrice des services judiciaires et pénitentiaires, matricule 578 642 P

5. Mme Djenabou Diallo, présidente de chambre à la Cour suprême, matricule 578 772 C

6. M. Seliman Kouyaté, président de chambre à la Cour Suprême, matricule 578 864 C

7. Mme Mariama Souadou Diallo, conseillère à la Cour suprême, matricule 578 786 G

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Dans un discours adressé à la nation, Cellou Dalein Diallo, figure de proue de l'opposition guinéenne, a souligné que l'année 2024 sera cruciale pour l'avenir du pays. Il a mis l'accent sur la responsabilité de la junte au pouvoir dans la gestion de cette transition, appelant à des élections libres, inclusives et transparentes.

Diallo a débuté son discours en rappelant la tragédie récente de l'incendie du dépôt central des hydrocarbures de la Société Guinéenne de Pétrole (SGP), exprimant sa solidarité envers les victimes et saluant les forces de défense et de sécurité. Il a également évoqué les jeunes tués lors de manifestations, soulignant l'impunité qui prévaut dans de tels cas.

Le leader de l'opposition a ensuite abordé le phénomène de l'émigration massive de la jeunesse guinéenne, attribuant cette tendance au chômage, à la précarité et aux restrictions des libertés. Il a plaidé en faveur d'une Guinée offrant des opportunités et un avenir aux jeunes, mettant en garde contre une société où la délinquance prospère.

Cellou Dalein Diallo a insisté sur l'importance du dialogue, du compromis et de l'intelligence collective pour construire un avenir meilleur. Il a déploré les atteintes à la démocratie en cours, dénonçant la répression des voix dissidentes, la restriction de la liberté de la presse, et la violation des principes démocratiques énoncés dans la Charte de la transition. 

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...