Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 319 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 29 Juillet 2020 Journal Evasion du 25 Juillet 2020 Journal Espace du 29 Juillet 2020

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les manifestations qui secouent ces derniers temps la ville de Kankan, font jaser les acteurs politiques de tous les bords, qui chacun de son côté se trouve une cause. Si du côté de l’opposition, on dénonce « la mauvaise gestion » du régime Condé, à la mouvance, on voit une « main de l’opposition » derrière ces mobilisations des jeunes, qui, il faut rappeler protestent contre les délestages de l’électricité dans leur cité.

Dans un post sur les réseaux sociaux, Bah Oury, président de l’UDRG, salue d’entrée « une prise de conscience » des jeunes du Nabaya. A l’en croire, il n’est plus question aujourd’hui de tromper le peuple.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

A une semaine de la fête Tabaski ou l’aïd-el-kébir le prix des béliers grimpe dans les marchés de bétails à Conakry, la clientèle se fait désirer du fait de l’importance de cette bête dans le rituel religieux (musulman) pour perpétuer le sacrifice d’Abraham Radiallahou Ann hou (R. a), une fête qui est aussi l’occasion de se réunir en famille. Notre reporter est allé à la rencontre des vendeurs de mouton ce samedi, 25 Juillet 2020 pour connaitre les raisons. Lisez

Barry Alhousseny vendeur des moutons et vaches à Simbaya Gare explique : « Vraiment les gens doivent savoir que la hausse des prix ne vient pas de nous, nous vendons pour gagner un peu, on ne fait rien pour rien. Imaginez un peu l’état la route actuellement, d’ici au marché Dogomet (Mamou), où on faisait une journée, maintenant à cause de l’état de la route et les barrages, on fait trois jours parfois à quatre jours, le carburant consommé pendant ces quatre jours, on peut estimer 200 litres de carburants à raison de 9000 par litres, c’est combien ? On loue un camion remorque à 6 millions de francs guinéens (6 000 000fg), si c’est jusqu’au Mali Bamako, c’est indiscutable à 10 millions. Ajouter maintenant le frais de la route et à chaque barrage on paye 50 ou 100 mille francs guinéens, cela dépend tes relations, si on te connait, on ne taxe pas beaucoup.  

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...