Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 358 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Conakry, 27 janvier 2016 – Christine Tolno, élève en 5ème année à l’école primaire Gbangbadou Centre dans la préfecture de Kissidougou, est l’ainée d’une famille de 6 enfants dont le père est décédé d’Ebola.

« Depuis que mon père est décédé, nous sommes venus vivre avec mon oncle Facély. Ma mère est ici aussi ; elle nous a expliqué que grâce à l’appui de l’UNICEF, nous avons pu avoir des vêtements, des chaussures et elle arrive aussi à nous soigner quand nous sommes malades. »

Facély Joseph Tenguiano, l’oncle de Christine, est cultivateur à Kissidougou. Sa famille fait partie de 52 ménages qui ont bénéficié des opérations de transfert de fonds de l’UNICEF, dénommées Cash Transfer. 224 orphelins ont ainsi été appuyés à Kissidougou, dont 113 filles. L’UNICEF intervient également auprès des familles des enfants affectés dans les 26 autres préfectures touchées par Ebola.

A Gbangbadou, Facély Tenguiano vit à présent avec ses neveux et nièces, dont il est le tuteur.

« Ebola a frappé notre famille à travers mon jeune frère qui travaillait comme agent de santé à Banankoro. Lorsqu’il est tombé malade, il a été ramené au village pour se soigner. Nous avons fait le tour de tous les guérisseurs traditionnels de notre village et des villages voisins mais aucun remède n’a été trouvé et il a rendu l’âme le 20 septembre 2014. Quatre autres membres de la famille ont été infectés et sont décédés par la suite. Aujourd’hui il y a en tout 12 orphelins dans la famille ; ils n’ont plus que moi et je suis fier de m’occuper d’eux parce que ce sont les enfants de mes frères. »