Résurgence d’Ebola à Koropara : un seul cas confirmé au C T E
Imprimer
Affichages : 12570

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La résurgence d’Ebola en Guinée forestière  plus précisément à koropara, une sous préfecture située à 42 km de la ville de N’Nzérékoré,  a poussé les autorités sanitaires  à réactiver immédiatement les mécanismes d’intervention d’urgence basés à Nzérékoré. Un Centre de traitement épidémiologique (CTE) situé a Lobulé  dans la sous préfecture de Yalénzou. Ce centre battit sur 6000m2 a été construit par le PAM et géré par
l’ONG ALIMA  (Alliance International Médical Action) depuis Novembre 2014 avec l’appui des partenaires.

Ce  CTE à pour rôle : identifier, isoler et surveiller les contacts des cas confirmés.  Mais aussi
administrer les meilleurs traitements aux malades d’Ebola, et participer à l’intégration des guéris d’Ebola au sein de la communauté. Les mesures de lutte contre l’infection et les actions de proximité au niveau local ont été renforcées. Des kits sanitaires et du chaut à  chlore sont installés à la rentrée de KORO, à MAKPAZOU, et a KOROPARA. A Koropara, plus d’une centaine de contacts  ont  reçu le vaccin anti-Ebola afin d’éviter la propagation potentielle du virus. 

Des cas confirmés ont été vite admis au  CTE. Depuis cette date,   la sous préfecture  et les villages voisins sont mis sous l’observation médicale volontaire. Les familles affectées ont reçu de la nourriture, de l’eau, du matériel d’hygiène et des conseils de la par de L’UNICEF. De nos jours, un seul cas confirmé se trouve dans le Ward du CTE. Un homme âgé de 80 ans (voir photo) reçoit des soins  à chimiothérapie de ZMAP,   un nouveau produit spécifique pour le traitement d’Ebola. Il agit en protégeant les cellules saines de l’organisme et donne la
force à l’anticorps pour diminuer la capacité virale. C’est ce  traitement  qui a sauvé la vie à une petite fille de
koropara  Tohon Kpolamou et elle a regagnée sa famille la semaine dernière. Ce qui augmente le nombre de Malade guéris d’Ebola à 32 au CTE.


A présent, ce vieillard  est alité dans le Ward du  CTE et reçois le traitement de Z MAP

A.LATIF DIALLO

envoyé spécial Nzerekore