Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 391 invités et aucun membre en ligne

International

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Dans un tweet le vendredi dernier, la procureure de la Cour Pénale Internationale a une fois encore mis en garde ceux qui seront responsables de crime en Guinée. Fatou Bensouda, réitère son appel au calme et à la retenue…

« Après ma déclaration du début de ce mois, les violences signalées en Guinée restent toujours préoccupantes. Je réitère mon appel au calme et à la retenue de la part de tous les acteurs politiques et leurs partisans.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a finalement annoncé sa démission vers minuit dans la nuit du mardi 18 aout 2020, sous la pression des mutins. Dans une adresse à la télévision malienne, à partir du camp militaire Soundiata Keita de Kati à 15 km de Bamako, IBK se désengage de ses fonctions de président de la République.

« J’ai décidé de quitter mes fonctions et toutes mes fonctions à partir de ce moment », entonne-t-il, tout en annonçant « la dissolution de l’Assemblée nationale et celle gouvernement».

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Vendredi, les États-Unis ont stupéfait d’autres membres du Conseil de sécurité de l’ONU en empêchant un vote sur une résolution pour un cessez-le-feu dans divers conflits à travers le monde afin d’aider les pays en difficulté à mieux lutter contre la pandémie de coronavirus, ont déclaré des diplomates.

« Les États-Unis ne peuvent pas soutenir le projet actuel », a déclaré la délégation du pays, sans plus de détails, aux 14 autres membres du Conseil de sécurité, après près de deux mois de négociations difficiles sur le texte.

La dernière impasse continue de laisser l’instance mondiale de paix et de sécurité largement muette face à une pandémie une fois au cours d’un siècle qui a tué plus de 270 000 personnes et fait craindre davantage les plus vulnérables du monde.

Lorsqu’on lui a demandé des explications sur la décision des États-Unis, un responsable du département d’État a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) que la Chine avait « à plusieurs reprises bloqué des compromis qui auraient permis au Conseil d’aller de l’avant ».

Des diplomates ont déclaré à l’AFP que le langage utilisé dans le projet pour décrire l’Organisation mondiale de la santé était à l’origine de la décision des États-Unis d’empêcher le vote.

Mais d’autres sources ont déclaré que Washington souhaitait que le Conseil revienne à un premier projet de résolution qui soulignait la nécessité de « transparence » dans la coopération mondiale pour lutter contre la pandémie.

Add a comment