Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 459 invités et aucun membre en ligne

JM-Sampe-Data

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Des échauffourées enregistrées mardi dernier entre agents de sécurité et manifestants dans les préfectures de Coyah, Dubréka et dans certains quartiers de Kamsar, ont fait au moins six morts et plusieurs blessés ainsi que des dégâts matériels. Réagissant à ces manifestations meurtrières, le ministre de l’Administration du territoire a indiqué que « rien ne justifiait » cette violence. Cependant, le général Condé ne pipe mot sur le bilan des morts.

Dans une déclaration diffusée dans les medias d’Etat, le général Bouréma Condé n’est pas allé de main morte pour fustiger ces violences. D’entrée, le ministre rappelle que les manifestants protestaient d’une part contre le délestage du courant électrique dans certains quartiers de Kamsar et d’autre part contre les restrictions de déplacement entre Conakry et l’intérieur du pays. Des restrictions imposées selon lui, par la riposte au covid-19 à Coyah et à Dubréka.

« Faut-il préciser…que dans l’un ou dans l’autre cas, rien, absolument rien ne justifiait en ce mois saint de Ramadan et dans le contexte médico-social d’une rare gravité que nous vivons, rien ne justifiait disons-nous une telle montée de violences et d’intolérance », a-t-il indiqué.

Parlant de la desserte de l’électricité à Kamsar, le général Bouréma Condé souligne que depuis des années, la desserte en courant électrique par la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) est « une donnée acquise, nonobstant des délestages, lesquels sont inhérents à toute fourniture d’énergie thermique, phénomène aggravé, faut-il le préciser par la démographie galopante de Kamsar et les branchements anarchiques sur le réseau ».

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Add a comment