Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 243 invités et aucun membre en ligne

Société

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Ce début de semaine un individu méconnu dans les réseaux sociaux dénommé ‘’LE Samouraï Théa’’ a publié une vidéo dans laquelle il fustige le fait d’interpréter l’hymne de la République de Guinée en Pular, c’était dans une école en moyenne Guinée où on enseigne l’Alphabet ‘’ADLAM’’. Pourtant, une des principales langues guinéennes. Face à cette situation qui a suscité un tollé dans les réseaux sociaux, la coalition pour la promotion des langues maternelles (CoLaM) qui a pour but de ‘’Soutenir la valorisation des langues guinéennes et africaines à l’image de l’UNESCO’’ décide de faire une déclaration pour attirer l'attention de l'Etat guinéen de veiller sur de tels agissements qui mettent en péril les valeurs de la République. Lisez.  

Déclaration N°003 de la Coalition pour la Promotion des Langues Maternelles (CoLaM) :

C'est avec une très grande désolation que nous avons visionné une vidéo datant du 10 octobre 2022 d'un certain sieur dénommé sur Facebook Le Samouraï Théa.

Dans cette vidéo, le sieur Théa fustige le fait d'interpréter l'hymne de la République de Guinée en Pular, l'une des principales langues guinéennes.

Dans son interpellation insensée et sans fondement, le sieur Théa, pour soutenir son agitation dit ceci : « On n'est pas contre une communauté, mais on n'est contre la pratique communautariste ».

L'on se demande bien en quoi interpréter l'hymne national dans une langue du pays est-il une pratique communautariste ? D'autant plus que nous sommes dans un pays où il y'a une diversité linguistique, Et cette diversité est un facteur de beauté de notre pays.

Avec son statut de professeur d'université (semble-t-il), de surcroît, professeur de Droit, comment peut-il s'agiter contre un acte qui n'est pas interdit par les lois de la République.

A cet effet, on se pose la question de savoir quels droits ce sieur enseigne ? Il enseigne les droits de quelle République ? Son agitation n'honore pas le corps professoral et va à l'encontre des valeurs de la République.

Avec son âge et son niveau d'étude, il est pitoyable de constater qu'il semble évident que le sieur Théa ne connaît pas véritablement l'histoire de l'hymne national de la République de Guinée. Nous nous faisons alors le devoir de la lui enseigner :

Add a comment

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

A l’instar de tous les pays du monde, la Guinée a célèbré ce Dimanche 02 Octobre 2022, le 64ème anniversaire de son indépendance. A cette occasion la coalition pour la promotion des langues maternelles (ColaM) interpelle le peuple de Guinée et ses autorités à l’image de l’UNISCO sur l’importance la place qu’occupe les langues dans la consolidation de démocratie, l’acquisition de la connaissance et la promotion de paix. Elle plaide également la prise en compte de nos langues dans la refondation de l’ETAT. Lisez cette déclaration.

Chers compatriotes

La Guinée célèbre ce dimanche le 64ème anniversaire de son indépendance, donc il y a 64 ans nos héros, nos martyrs ont offert la souveraineté nationale au prix d’énormes sacrifices. Si ces hommes et ces femmes nous ont permis de nous gouverner nous-même, d’opérer notre propre choix politique et économique, ce pendant il reste aujourd’hui notre indépendance linguistique.

Or tous les peuples ou toutes les sociétés qui se sont développé l’ont d’abord été dans leurs langues maternelles. Aujourd’hui et plus que jamais, nos peuples ou nos sociétés sont encore sous l’effet de l’emprise des langues du colon. Or, il est possible de faire dans nos langues, tout ce qu’on peut faire dans celles de l’ancienne puissance colonisatrice.  

Aucune langue n’est supérieure à une autre, Donc c’est une grosse erreur de se croire indépendant dans la langue et la culture de l’autre. C’est aussi une véritable supercherie de se croire indépendant alors que nous demeurons sous la domination culturelle et linguistique.

Nous sommes convaincus que les sociétés dans lesquelles il n’y a pas un sursaut en faveur des langues sont voués à disparaitre dans le temps et dans l’espace. La Guinée notre beau pays à travers le génie inventif et créatif de ses fils mis en ivre des alphabets pour sauver l’immense et

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

A l’instar de tous les pays du monde, la Guinée célèbre ce Dimanche 02 Octobre 2022, le 64ème anniversaire de son indépendance. A cette occasion la coalition pour la promotion des langues maternelles (ColaM) interpelle le peuple de Guinée et ses autorités à l’image de l’UNISCO sur l’importance la place qu’occupe les langues dans la consolidation de démocratie, l’acquisition de la connaissance et la promotion de paix. Elle plaide également la prise en compte de nos langues dans la refondation de l’ETAT. Lisez cette déclaration. Chers compatriotes La Guinée célèbre ce dimanche le 64ème anniversaire de son indépendance, donc il y a 64 ans nos héros, nos martyrs ont offert la souveraineté nationale au prix d’énormes sacrifices. Si ces hommes et ces femmes nous ont permis de nous gouverner nous-même, d’opérer notre propre choix politique et économique, ce pendant il reste aujourd’hui notre indépendance linguistique. Or tous les peuples ou toutes les sociétés qui se sont développé l’ont d’abord été dans leurs langues maternelles. Aujourd’hui et plus que jamais, nos peuples ou nos sociétés sont encore sous l’effet de l’emprise des langues du colon. Or, il est possible de faire dans nos langues, tout ce qu’on peut faire dans celles de l’ancienne puissance colonisatrice. Aucune langue n’est supérieure à une autre, Donc c’est une grosse erreur de se croire indépendant dans la langue et la culture de l’autre. C’est aussi une véritable supercherie de se croire indépendant alors que nous demeurons sous la domination culturelle et linguistique. Nous sommes convaincus que les sociétés dans lesquelles il n’y a pas un sursaut en faveur des langues sont voués à disparaitre dans le temps et dans l’espace. La Guinée notre beau pays à travers le génie inventif et créatif de ses fils mis en ivre des alphabets pour sauver l’immense et riche patrimoine linguistique de la Guinée. A ce jour, le pays dispose au moins trois 3 alphabets authentiques qui permettent d’écrire les langues maternelles de leur inventeur, mais aussi toutes les autres langues africaines et du monde. Il s’agit de l’alphabet Adlam, Nko, Kooré Sebeli etc. C’est dans le souci de pérenniser les acquis des devanciers et d’accompagner les efforts de nos autorités que les promoteurs de ces alphabets ainsi d’autres acteurs amoureux de notre culture ont mis en place la Coalition pour la promotion des Langues Maternelles (COLAM). Cette structure porte la voix des LANGUES MATERNELLES auprès des décideurs politiques, des populations à la base et des partenaires au développement. A cet effet, elle plaide la prise en compte de nos langues dans la refondation de l’ETAT en les inscrivants en LETTRES D’OR dans les futurs textes de lois et de règlements, leur enseignement dans tout le cycle du système éducatif, leur considérer comme des langues officielles et de travail. ¬¬¬La COLAM plaide aussi ces alphabets soient considérés comme un patrimoine propre et authentique à la Guinée à travers un DECRET du Président de la transition. Chers Compatriotes, que ces actions ci-haut citées constituerons l’achèvement des sacrifices ultimes de nos Martyrs pour que la Guinée demeure une fois encore indépendante sur toutes les lignes.

Vive la République !

Vive la Guinée !

Vive les langues Maternelles.

Vive la CoLaM !

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

A l’instar de tous les pays du monde, la Guinee a célèbré ce Dimanche 02 Octobre 2022, le 64ème anniversaire de son indépendance. A cette occasion la coalition pour la promotion des langues maternelles (ColaM) interpelle le peuple de Guinée et ses autorités à l’image de l’UNISCO sur l’importance la place qu’occupe les langues dans la consolidation de démocratie, l’acquisition de la connaissance et la promotion de paix. Elle plaide également la prise en compte de nos langues dans la refondation de l’ETAT. Lisez cette déclaration.

Chers compatriotes

La Guinée célèbre ce dimanche le 64ème anniversaire de son indépendance, donc il y a 64 ans nos héros, nos martyrs ont offert la souveraineté nationale au prix d’énormes sacrifices. Si ces hommes et ces femmes nous ont permis de nous gouverner nous-même, d’opérer notre propre choix politique et économique, ce pendant il reste aujourd’hui notre indépendance linguistique.

Or tous les peuples ou toutes les sociétés qui se sont développé l’ont d’abord été dans leurs langues maternelles. Aujourd’hui et plus que jamais, nos peuples ou nos sociétés sont encore sous l’effet de l’emprise des langues du colon. Or, il est possible de faire dans nos langues, tout ce qu’on peut faire dans celles de l’ancienne puissance colonisatrice.  

Aucune langue n’est supérieure à une autre, Donc c’est une grosse erreur de se croire indépendant dans la langue et la culture de l’autre. C’est

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’humanité a célébrée ce jeudi, 08 Septembre 2022, la journée internationale de l’alphabétisation. Une célébration de l’UNESCO, l’un des organes des Nations Unies qui met l’accent sur l’importance et la place qu’occupe la langue maternelle dans la consolidation de la démocratie, l’acquisition de la connaissance et la promotion de la paix. La Guinée à travers la Coalition pour la promotion des langues maternelles (COLaM) n’est pas restée en marge. Lisez cette déclaration : 

Mesdames et Messieurs, l’Humanité a célébré la journée internationale de l’Alphabétisation en ce jour 08 Septembre 2022.

L’alphabétisation est comme aujourd’hui comme un potentiel moyen de lutte contre l’ignorance et de la pauvreté des masses populaires. A cette effet, nos langues maternelles et nos alphabets sont des outils qui ont toujours contribué à contribuer à faciliter cette lutte.

Ainsi à l’occasion de la journée internationale de l’alphabétisation, nous interpellons toutes les Guinéennes et tous les Guinéens et sur l’importance de l’alphabétisation pour le développement socioéconomique, politique et culturel.

Pour nous, l’analphabétisme est un des fardeaux qui expliquent notre précarité sous toutes ses formes. Mais des hommes et des femmes de notre société ont toujours travaillé sans relâche pour faire reculer les frontières de l’ignorance à travers leurs génies inventifs et créatifs.

Ils ont su aider pour que des milliers et des milliers de masses populaires accèdent aux opportunités qu’offre la capacité de lire et décrire à travers nos langues maternelles et nos alphabets.

En ce jour solennel, nous leur rendons un vibrant hommage. Si dans le monde plus de 773 millions de personnes n’ont pas les compétences de base pour lire et écrire dans leurs langues maternelles et dans une langue étrangère, en Guinée environ 80% de la population urbaine et rurale sont frappées par ce mal.

La mondialisation avec ses exigences ont mis en évidence les nombreux obstacles auxquels sont déjà confrontés les personnes qui ne savent pas lire et écrire. Ce taux d’analphabètes et ces nombreux obstacles nous rappellent aussi le travail qui reste à faire pour offrir à chaque Guinéenne et Guinéen une chance de réussir à lire et à écrire surtout dans sa langue maternelle.

Cette année, le thème retenu met l’accent sur « Transformer les espaces d’apprentissage d’alphabétisation ».  Ainsi, la Coalition pour la promotion des langues maternelles se joint au peuple de Guinée et autorités pour rendre effective cette transformation. Pour Cela, la Coalition a initié et planifié plusieurs activités de sensibilisation, de formation et d’information à l’égard de toute la population guinéenne. Elle va soutenir une campagne de porte à porte et de l’immersion dans les foyers socioéducatifs pour soutenir et aider à protéger notre patrimoine linguistique qui est menacé d’extinction.

En ce jour solennel, c’est le lieu et le moment de remercier, sinon de célébrer tous ceux et toutes celles qui travaillent durement et souvent dans l’ombre pour améliorer l’alphabétisation. De même, nous soulignons les progrès que notre pays a connus en réalisant le processus de l’alphabétisation et de promotion de nos langues maternelles. Aujourd’hui, notre pays dispose au moins trois (3) alphabets authentiques (ADLaM, NKO ? Koressebeli).

Mais comme on le dit souvent : « Sans accès à l’alphabétisation ou à l’éducation, le succès est souvent hors de portés ».

La Coalition sollicite auprès des autorités de la transition dans le processus de la refondation de l’Etat, la prise en Compte des langues des langues maternelles dans l’élaboration des textes ; notamment la constitution.   Puis de faire nos langues maternelles des langues officielles de travail dans l’administration. Enfin, déclarer par décret nos alphabets comme patrimoine Guinéen.

Vive la coalition pour la promotion des langues Maternelles (COLaM).   

Add a comment