Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 420 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Jusqu’à 20 hommes armés ont attaqué une église au Burkina Faso, tuant 24 personnes, dont un pasteur d’église. L’attaque a eu lieu dans la ville de Pansi, dans la province de Yagha, dans le nord du pays, où les hommes ont été séparés des femmes par les assaillants.

Au moins 18 autres personnes auraient été blessées, dont trois personnes enlevées. Le maire de la commune de Boundore, Sihanri Osangola Brigadie, qui a rendu visite à certaines des victimes à l’hôpital, a déclaré: « Cela m’a fait mal quand j’ai vu les gens ».

Les hommes armés ont pillé de l’huile et du riz dans les magasins et obligé les trois jeunes qu’ils ont kidnappés à les transporter sur leurs motos, a-t-il dit.

Des chrétiens et des musulmans ont été tués avant l’incendie de l’église, a déclaré un responsable de la sécurité du gouvernement qui a parlé sous couvert d’anonymat car ils n’étaient pas autorisés à parler aux médias.

Il y a eu un certain nombre d’attaques visant des chefs religieux dans la région dans le passé. La semaine dernière, également dans la province de Yagha, un pasteur à la retraite a été tué et un autre pasteur a été enlevé par des hommes armés, selon un rapport de sécurité interne pour les travailleurs humanitaires. La violence extrémiste s’est considérablement intensifiée au Burkina Faso, autrefois pacifique.

Marietou Ndiaye (www.reponserapide.com)