Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 384 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Un microbiologiste russe a affirmé que le coronavirus était le résultat de scientifiques de Wuhan faisant « des choses absolument folles » dans leur laboratoire.

L’expert de renommée mondiale, le professeur Petr Chumakov, a affirmé que leur objectif était d’étudier la pathogénicité du virus et non pas « avec une intention malveillante » de créer délibérément un tueur des hommes.

Le professeur Chumakov, chercheur en chef à l’Institut Engelhardt de biologie moléculaire de Moscou, a déclaré : « En Chine, les scientifiques du laboratoire de Wuhan participent activement au développement de diverses variantes de coronavirus depuis plus de dix ans.

De plus, ils l’ont fait, soi-disant pas dans le but de créer des variantes pathogènes, mais pour étudier leur pathogénicité.

Ils ont fait des choses absolument folles, à mon avis.

Par exemple, des inserts dans le génome, qui ont donné au virus la capacité d’infecter les cellules humaines.

Maintenant, tout cela a été analysé. »

Il a déclaré au journal Moskovsky Komsomolets: « Il existe plusieurs insertions, c’est-à-dire des substitutions de la séquence naturelle du génome, qui lui ont conféré des propriétés spéciales.
Il est intéressant de noter que les Chinois et les Américains qui ont travaillé avec eux ont publié tous leurs travaux dans la presse (scientifique) ouverte.
Je me demande même pourquoi ce contexte vient très lentement aux gens.
Je pense qu’une enquête sera néanmoins ouverte, à la suite de laquelle de nouvelles règles seront élaborées qui réglementeront le travail avec les génomes de ces virus dangereux.
Il est trop tôt pour blâmer qui que ce soit. »

Il a déclaré que les scientifiques chinois ont créé des «variantes du virus… sans intention malveillante» visant peut-être un vaccin contre le VIH.

Camille Legaré (www.reponserapide.com)