Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 287 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Quelques mois après l’annonce officielle de la fin de l’épidémie par
l’Organisation Mondiale de la Santé, deux nouveaux cas d’Ebola
viennent d’être déclarés sur notre territoire. Ces deux cas
confirmés proviennent de la sous-préfecture de Koropara
(N’Zérékoré).

Face à cette résurgence, la coordination nationale de lutte
contre Ebola et les différents partenaires se sont retrouvés ce
vendredi à Conakry pour une réunion extraordinaire afin de
trouver les mesures idoines pour empêcher une progression de la
maladie.

A cet effet, la coordination nationale de lutte contre Ebola par la
voix de Dr Sakoba Keita préconise notamment certaines mesures :
– Mettre tous les moyens à profit pour venir à bout de la
réticence communautaire dans la sous-préfecture de Koropara;


– Faire une investigation rapide dans la localité de Koropara et
ses alentours pour identifier d’autres cas potentiels;
– Établir un micro-cerclage dans la sous-préfecture de Koropara
autour de la famille suspecte et prendre un rayon de 110 familles
pour pouvoir les soumettre aux exigences du cerclage;
– Vacciner dans les 72 heures tous les contacts et les contacts
des contacts ;
– Faire un ratissage de toute la sous-préfecture en faisant des
visites de porte à porte à la recherche des malades dans les
foyers;
– Mettre un système de communication en place pour la localité
c’est-à-dire mettre une radio mobile pour appuyer les messages
de sensibilisation;
– Mettre en place un système de gestion des données pour être au
courant de l’évolution minute par minute de la situation sur le
terrain.

Enfin, la coordination nationale de lutte contre Ebola et
l’Organisation Mondiale de la Santé ont, au cours cette réunion,
fait savoir que des épidémiologistes et une équipe de vaccination
sont en cours de déploiement à Koropara. A partir de cet instant
l’identification des personnes ayant pu être en contact avec les
malades commence immédiatement pour empêcher une nouvelle
chaine de propagation de la maladie au sud de la Guinée.

Cellule com. du Gouvernement