Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 418 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La Guinée-Bissau a confirmé ses trois premiers cas de virus Zika et a mis en place un comité d’urgence pour arrêter la transmission de la maladie.

Les experts craignent  que la Guinée-Bissau devienne une porte d’entrée pour la propagation du virus  Zika dans le reste de  l’Afrique de l’Ouest. La présence du virus Zika  a déjà  été enregistrée  au Cap-Vert à la fin d’année dernière.

« Le ministre de la Santé a informé (le gouvernement) de trois cas confirmés de contamination par le virus Zika dans l’archipel des Bijagos,” selon un communiqué du gouvernement,  envoyé aux journalistes.

Zika se répand à travers les Caraïbes et en l’Amérique latine. Environ 20 pour cent des cas présentent des symptômes, qui sont généralement bénins et comprennent la fièvre, des douleurs articulaires et la conjonctivite.

 

Selon Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC américain) , le virus peut se propager aux fœtus des femmes enceintes et serait lié à un défaut de naissance appelémicrocéphalie.

Le gouvernement de la Guinée-Bissau a déclaré qu’il mettait en place un comité dirigé par le Premier ministre qui imposerait une série de mesures visant à contenir la maladie.

L’Organisation mondiale de la Santé a confirmé en mai que la souche du virus Zika du Cap-Vert était la même que celle trouvée au Brésil, où plus de 1400 cas de microcéphalie ont été enregistrés chez les bébés dont les mères ont été infectées par le virus pendant la grossesse.

Virus Zika , selon l’OMS

Principaux faits

·         La maladie à virus Zika est due à un virus transmis par des moustiques du genre Aedes.

·         Les sujets atteints présentent en général une fièvre modérée, une éruption cutanée (exanthème) et une conjonctivite. Normalement, ces symptômes disparaissent en 2 à 7 jours.

·         Il n’existe actuellement aucun traitement ou vaccin spécifique.

·         La meilleure forme de prévention consiste à se protéger des piqûres de moustiques.

·         On sait que le virus circule en Afrique, dans les Amériques, en Asie et dans le Pacifique.

Virus émergent transmis par les moustiques, on a identifié le virus Zika pour la première fois en Ouganda en 1947 chez des singes rhésus, par le biais d’un réseau de surveillance de la fièvre jaune selvatique. On l’a ensuite identifié chez l’homme en 1952 en Ouganda et en République-Unie de Tanzanie. Des flambées de maladie à virus Zika ont été observées en Afrique, dans les Amériques, en Asie et dans le Pacifique.

L’OMS a déclaré que l’épidémie liée au virus Zika constituait « une urgence de santé publique de portée mondiale », qui pourrait être à l’origine de la hausse fulgurante de microcéphalies constatée dans les pays les plus touchés