Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 432 invités et aucun membre en ligne

Opinions

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Trop c’est trop ! Face à certaines situations, se taire devient un crime. Les décomptes macabres, nous n’en voulons plus dans le pays d’Alpha Condé. La vie de l’homme étant sacrée, il est temps qu’on se réveille de notre profond sommeil pour mettre fin à ces tueries qui sont devenues récurrentes. Comment comprendre qu’on tue des Guinéens à balles réelles parce qu’ils sont sortis exprimer une opinion ?

Manifester est un droit consacré par l’actuelle Constitution pour la défense de laquelle, dix (10) guinéens ont été arrachés à l’affection de leurs parents.  Comme c’est souvent le cas depuis l’arrivée au pouvoir de ce régime, les forces de l’ordre censées sécuriser la population sont pointées du doigt. Les gendarmes et policiers qui doivent sécuriser les manifestants s’érigent en des ennemis, et ce sont les pauvres citoyens qui paient les frais.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

C’est comme si l’heure n’est plus à la sérénité au sein de la majorité présidentielle où des « clans rivaux » seraient en train de s’écharper autour d’un communiqué présidentiel pourtant conciliant, appelant à l’ouverture du dialogue avec les opposants. Après le rejet de cette main tendue de la présidence par le parti au pouvoir, c’est finalement la Primature qui fait la courte échelle à Tibou Kamara, l’homme par qui ce psychodrame a éclaté.

Pendant que  des rumeurs les plus folles sur la guerre des chefs au sein de la majorité présidentielle, provoquée par ce fameux communiqué litigieux au sein de la majorité présidentielle, continuaient de se répandre  dans la cité, une fois n’est pas coutume, c’est le chef de cabinet adjoint de la Primature, Malick Tidiane Touré qui  invite les acteurs sociopolitiques à s’approprier du contenu de ce même communiqué.  

Pour qu’il soit ‘’suivi d’effet, pour une reprise du dialogue inclusif’’.

Ce proche de Kassory Fofana a fait cet appel du pied, dans un entretien chez nos confrères de radio espace ce vendredi.

Cette sortie du porte-parole de circonstance de la Primature, a pu sans doute lever l’équivoque sur l’origine dudit communiqué. Comme quoi, il ne s’agirait nullement d’un communiqué apocryphe. Partant de là, on se rend compte qu’il bénéficierait bel et bien donc de l’onction  de la Présidence de la République.

Par cette option, la Primature prend ainsi le contrepied du RPG-arc-en-ciel qui auparavant, par la voix de Souleymane Kéita, l’un des jeunes loups aux dents longues du parti, a dit ne pas se reconnaître dans cette démarche présidentielle.  

C’est comme si a priori, certains hiérarques du parti au pouvoir trouvaient le contenu de ce communiqué un peu trop bridé.      

Faisant transparaître l’image  d’un chef de l’Etat avec un genou à terre, dans cette épreuve de force avec le Front national pour la défense de la constitution (FNDC).

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La mauvaise redistribution de la richesse nationale a fait que la tâche se tente d’être récupérée par l’ethnie et la terre d’origine. La défense des intérêts par le repli identitaire ethnique et régional a pris le dessus sur l’Etat, dont les commis peinent à uniformiser ladite redistribution et parfois restent dans la souffrance de l’acceptation de l’autre dans cette sphère. 

Travail-Justice-Solidarité, voici ce qui avait régit la naissance de notre Nation. Pèle-mêle, des parties de nous-mêmes ont tourné le dos à notre nous véritable. Ce que nous sommes réellement s’est vu trahir par nos parties rendues petites par l’arrogance, le mépris, l’impatience, l’impertinence, la vendetta, l’inhabilité et

Add a comment