Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 474 invités et aucun membre en ligne

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le président de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Marcel De Souza, et l’adjointe à l’ambassadeur d’Allemagne près le Nigeria, Mme Regine Hess, ont signé, vendredi, 02 décembre 2016, à Abuja, un Accord de financement portant sur un montant de 25 millions d’euros, rapporte la Direction Communication de l’organe régional.

 

Cette somme servira au financement de deux projets mis en œuvre par l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé (OOAS), basée à Ouagadougou, au Burkina Faso.

 

Le premier projet concerne la Santé Reproductive (SR), y compris le Planning Familial (PF) et la prévention au VIH/SIDA, pour un montant de 15 millions d’euros. Quant au second, financé à hauteur de 10 millions d’euros, il est relatif au renforcement des services épidémiologiques et du système de santé de l’espace CEDEAO.

 

Le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel De Souza a remercié l’Allemagne pour cette assistance financière, et a saisi l’occasion pour solliciter le soutien de ce pays pour le financement de la construction de deux édifices au profit de la CEDEAO.

 

Il s’agit de l’immeuble devant abriter les différentes Agences de la Commission se trouvant à Lomé, au Togo, et du siège de cette dernière, basée à Abuja, au Nigeria.

 

L’Allemagne ne peut contribuer financièrement à l’édification de ces édifices, a laissé entendre Mme Regine Hess. Mais elle peut aider la Commission de la CEDEAO à trouver des partenaires à cet effet, a-t-elle précisé.

 

«Ce que la République Fédérale d’Allemagne pourra concrètement faire, c’est d’apporter une assistance technique à la Commission de la CEDEAO dans la conception de la maquette, l’élaboration du plan d’exécution ou du devis estimatif, ou encore en matière d’efficacité énergétique, notamment pour ce qui est de l’énergie renouvelable ou solaire des édifices à bâtir», a promis Mme Regine Hess.

 

Le président de la Commission de la CEDEAO et l’adjointe à l’ambassadeur d’Allemagne près le Nigeria ont également échangé sur le phénomène de l’immigration clandestine de jeunes ouest-africains vers l’Europe.

Marcel De Souza a déploré ce qu’il qualifie de ‘’communication tapageuse’’ menée en Europe sur le nombre d’ouest-africains se rendant illégalement dans les pays européens. Selon lui, sur 100 ouest-africains candidats à l’immigration dans le monde, seuls 15% vont en Europe.

 

Le président de la Commission a rappelé les raisons qui sous-tendent l’immigration des jeunes ouest-africains vers l’Europe, notamment la pauvreté et le chômage auxquels l’Afrique et l’Europe devraient conjointement trouver des solutions, a-t-il recommandé.

 

Pour ce faire, Marcel De Souza a suggéré l’organisation d’un 2nd sommet sur l’immigration, afin de permettre à ces deux continents d’engager une coopération concrète pour lutter efficacement contre l’immigration clandestine et illégale, et de promouvoir une immigration légale ou plus ordonnée.

 

Il a invité les pays européens à appuyer financièrement la mise en œuvre de projets et programmes de développement à court, moyen et long termes au profit des jeunes ouest-africains, dans le but de les inciter à rester dans leurs pays, plutôt que de prendre le chemin périlleux de l’exil vers le vieux continent.

 

Le président de la Commission a, par ailleurs, évoqué avec son hôte, l’organisation d’ici à un ou deux ans, d’un sommet CEDEAO-Allemagne devant permettre aux deux parties de discuter des grandes infrastructures de l’organisation régionale.

AGP/05/12/016            CEDEAO/AGP