Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 328 invités et aucun membre en ligne

Technologie

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Amazon va lancer dans les prochaines semaines son propre service de livraison, qui va entrer directement en concurrence avec les groupes de messagerie comme FedEx, UPS ou encore DHL et Chronopost, rapporte vendredi le Wall Street Journal.

Baptisé «Shipping with Amazon» (livrer avec Amazon) ou SWA, ce service sera disponible d'abord à Los Angeles mais le géant de la distribution entend l'étendre par la suite à d'autres villes dans le courant de l'année.

Il sera proposé dans un premier temps aux tiers, notamment aux commerçants vendant leurs articles et produits sur Amazon.com. Le groupe de Jeff Bezos va leur proposer de ramasser leurs colis et de les livrer directement aux destinataires, selon le quotidien américain qui cite des sources anonymes.

Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le géant technologique Samsung Electronics a déclaré lundi qu'il envisage de remettre sur le marché des smartphones Galaxy Note 7.

Le modèle avait été retiré l'année dernière en raison d'explosion de batteries.

Cette annonce a surpris certains connaisseurs dans la mesure où Samsung avait prévu depuis janvier de lancer dans quelques jours son nouveau smartphone S8 mercredi aux Etats-Unis.

Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a répondu aux critiques quant au rôle du réseau social pendant la présidentielle américaine, assurant qu'il n'avait pas contribué à l'élection de Donald Trump. En interne, le malaise existerait aussi.

"Je voudrais partager avec vous quelques réflexions quant au rôle de Facebook pendant l'élection." C'est par ces mots que Mark Zuckerberg, PDG du réseau social, a entamé un long message, dimanche 13 novembre, pour répondre aux critiques qui l'accusent d'avoir fait le jeu de Donald Trump en laissant pulluler sur son site des faux articles à la gloire du nouveau président.

Le chef d'entreprise américain assure que "99 % de tous les contenus publiés sur le site sont authentiques". Une manière de suggérer qu'une toute petite minorité d'articles montés de toutes pièces peut difficilement être tenue pour responsable de l'issue du scrutin présidentiel américain.

Réduire le nombre de fausses informations

Une enquête de Buzzfeed, relayée puis complétée par d'autres médias américains, a suggéré qu'une prolifération de fausses nouvelles - créées pour la plupart par des étudiants macédoniens - a eu un écho démesuré sur Facebook. Les détracteurs du réseau social ajoutent que les responsables de la plateformen'ont pas pris la mesure du problème, laissant ainsi les partisans de Donald Trump diffuser sans entrave des informations erronées qui ont joué en défaveur d'Hillary Clinton.

Add a comment