Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 397 invités et aucun membre en ligne

Technologie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Premiers essais humains pour la biostase (entre hibernation et cryogénisation) : nous répondons à vos questions

Nous vous annoncions hier, que la biostase, également appelée “animation suspendue”, avait été testée sur des patients humains. En tant que première mondiale, cela suscite bien évidemment de nombreuses questions. Aujourd’hui, nous allons répondre à certaines d’entre elles.

Rappelons déjà ce qu’est la biostase : il s’agit d’une technique de refroidissement d’un corps assimilable à l’hibernation, et qui selon les chercheurs et les médecins, pourrait à l’avenir aider à sauver de nombreuses vies.

En effet, cette technique permet de refroidir le corps d’un patient (à environ 10 °C, et son sang est remplacé par une solution saline), ce qui offre aux chirurgiens et aux médecins un temps précieux pour opérer et sauver des personnes qui, autrement, ne pourraient pas survivre suite à leurs blessures.

Voici donc quelques questions que soulève cette nouvelle technique, ainsi que nos explications.

L’animation suspendue n’est-elle pas un peu comme un coma artificiel ?

Tout à fait, il existe des similarités entre ces deux procédures.

Il faut savoir qu’un coma médicalement provoqué utilise des médicaments pour ralentir le métabolisme du cerveau afin de réduire le gonflement et favoriser son rétablissement. Cette technique est couramment utilisée pour traiter les lésions cérébrales.

L’animation suspendue va beaucoup plus loin. Il s’agit, comme mentionné précédemment, d’abaisser la température corporelle des

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La nouvelle invention donne de l'espoir à tous ceux qui souffrent du ronflement chronique ...Des millions de personnes le connaissent bien - le ronflement. L'agacement numéro un dans la chambre à coucher la nuit. Environ un homme sur deux et une femme sur quatre d'âge moyen ronflent dans leur sommeil. Autrefois considéré comme un trouble gênant pour la paix, le ronflement est maintenant reconnu comme un trouble grave du sommeil et de la santé. Ces interruptions nocturnes dans le sommeil peuvent même mettre la vie en danger!

Il existe maintenant un assistant révolutionnaire qui améliore immédiatement la respiration nasale et peut ainsi prévenir les ronflements.

Commençons par le début. Lors du ronflement, des bruits de respiration forts se produisent dans les voies respiratoires supérieures pendant le sommeil. Un plein de 70 décibels - aussi fort qu'un camion qui passe. C'est le son auquel beaucoup de gens s'endorment. Les causes du ronflement sont basées sur des goulots d'étranglement anatomiques tels que des amygdales enflées, des polypes, un septum nasal courbé ou une luette excessivement longue. Les hommes de plus de 50 ans, surtout, ronflent. 60 à 80% de ce groupe d’âge sont touchés.

De quoi sommes nous en train de parler?

Il s’appelle SilentSnore et est le premier petit appareil facile à utiliser pour lutter contre les ronflements gênants. L'aide innovante consiste en un anneau en silicone souple enfoncé dans le nez. Les aimants thérapeutiques intégrés sont également bénéfiques, selon la médecine tibétaine traditionnelle. Ceux-ci aident à stimuler les nerfs sensoriels du nez et à l'empêcher de tomber pendant le sommeil.

 Des dizaines de milliers de personnes ont déjà utilisé cette petite merveille pour dormir mieux et plus paisiblement la nuit. Et en effet - le ronflement peut facilement être combattu avec cette méthode!

Comment ça marche?

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Au cours des dernières années, la bioingénierie a permis de développer des méthodes toujours plus perfectionnées pour rendre aux patients paralysés une certaines motricité. Mais cela n’avait encore jamais été réalisé à l’échelle d’un exosquelette entier. C’est pourtant la prouesse que vient de réaliser une équipe de chercheurs français en mettant au point un exosquelette complet manipulable par les impulsions cérébrales du porteur, sans méthode invasive.

Bien que le volontaire sur lequel l’exosquelette a été testé ne puisse pas encore marcher de manière autonome (la combinaison est suspendue à un harnais aérien pour l’empêcher de tomber), l’avancée représente un pas de géant sur la voie de cet objectif. « C’est vraiment révolutionnaire » déclare Ravi Vaidyanathan, de l’Imperial College London. L’étude a été publiée dans la revue The Lancet Neurology.

Les capteurs cérébraux implantés ont également permis à l’homme, qui s’était cassé le cou lors d’une chute il y a quatre ans, de bouger les bras et les mains de l’exosquelette. Plusieurs groupes de recherche tentent de trouver des moyens de permettre aux personnes atteintes de lésions de la colonne vertébrale de reprendre le contrôle de leur corps en lisant dans leurs pensées. Jusqu’à présent, l’approche la plus courante consistait à insérer des électrodes ultra-fines dans le cerveau.

Une méthode de contrôle cérébral non-invasive

Mais cela implique que des fils pénètrent dans le crâne, ce qui pourrait provoquer une infection. De plus, les électrodes cessent progressivement de fonctionner au cours des mois suivants, car elles se recouvrent de cellules qui forment une sorte de tissu cicatriciel. Pour résoudre ces problèmes, Alim Louis Benabid de l’Université de Grenoble en France, et ses collègues, ont placé des électrodes sur le cerveau, reposant sur sa

Add a comment