Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 306 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Au nom des collectifs des médecins de la fédération ACPV Docteur Gollé Béavogui demande à l’Etat l’impliquer et de renforcer la capacité des cliniques privées dans la lutte contre le covid-19, dans un plaidoyer que le collectif a adressé à l’Etat, il était interrogé par nos confrère d’Espace Fm.       

« Vous n’êtes pas sans savoir que les structures sanitaires privées son haute impliqué dans le développement durable du pays en matière de santé et assurent plus de 75% de consultation de la communauté à la base en matière de santé plus précisément dans notre capitale Conakry. N’eut été notre pauvreté les cliniques privées devraient être subventionnées pour mieux répondre aux attentes de la population pour mieux accompagner l’Etat Guinéen dans ces interventions sanitaires privées », a entamé Dr Gollé Béavogui.  

Parlant de l’Etat de lieu par rapport aux travails que le collectif fait au quotidien en cette période de covid-19 et ce qu’il préconise à l’intérieur de son plan de riposte   

« Dans notre plan de riposte nous disons que pour mieux gérer et limiter la propagation de la pandémie covid-19, l’Etat guinéen et ses partenaires au développement doivent renforcer les capacités des cliniques privées, je dis bien renforcer, ça veut dire qu’il y a un travail que nous faisons à la base pour empêcher la propagation mais on est limité, c’est pourquoi on parle de renforcement des cliniques privées en matière d’équipement de protection individuelle », a- t-il souligné.

Notre plan de riposte poursuit-il, reste comme suite alors : 1- suite à la fuite massive des cas testés positifs dans les centres de traitement de covid-19, les collectifs des médecins de la fédération ACPV par ma voix à besoin de son implication dans la gestion de riposte.

2- il faut augmenter les personnels soignants existants et plus de protection du personnel soignant que nous allons signaler dans le plaidoyer.

3- Lorsqu’il y a des cas confirmés, il faut systématiquement séparer les cas confirmés à leurs contacts sachant que c’est leurs contacts si on les met ensemble ça va

augmenter la propagation.

Par rapport à ce que le collectif peut comme apport à la lutte contre le covid-19  « En augmentant les personnels soignants il faut aussi augmenter les centres de prise en charge, ça, c’est l’idée que nous développons pour renforcer ce que l’Etat guinéen a déjà fait, donc pour augmenter le centre de dépistage et les centres de prises en charges, il faut pour nous réquisitionner au minimum quatre (4) hôtels pour la prise en charge dont un pour les personnels soignants », a- t-il indiqué et qui précise  

« A notre niveau, nous avons procédé à la sensibilisation des responsables des cliniques privées depuis début de cette pandémie donc en donnant des instructions fermes de renforcer la formation issue en PCI au temps Ebola puisque nous avons l’expérience Ebola et donc ce renforcement va passer par sensibiliser tout patient se trouvant dans un cas suspect d’aller se faire dépister à temps puisque si la maladie est dépistée tôt la guérison est rapide. Nous le disons puisque nous avons qu’il y a eu fuite des malades dans les centre de traitement et donc face à ça nous ne faisons que demander de plaidoyer à l’Etat guinéen et ses partenaires »

Aïssatou Diallo