Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 521 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Dans son allocution du Nouvel An, Alpha Condé, l'ancien président renversé par le coup d'État du 5 septembre 2021, a vivement critiqué la junte actuellement au pouvoir en Guinée. Sans mâcher ses mots, Condé a dénoncé la confiscation des libertés fondamentales des citoyens par le Comité National de Rassemblement et du Développement (CNRD), soulignant les épreuves pénibles que les Guinéens ont endurées depuis son renversement.

"Nous avons vécu deux années insupportables, cette dernière qui s'achève a été encore plus dure. La confiscation de nos libertés débutée le 5 septembre 2021 a atteint son paroxysme en 2023. Au cours de cette année écoulée, la junte nous a privés des libertés les plus élémentaires : celles d'exprimer nos opinions, de nous rassembler, d'échanger sans violation du secret de notre vie privée, celles de nous déplacer, de vivre sans avoir peur d'une arrestation arbitraire, d'un jugement orienté et d'un emprisonnement sans fin", a déclaré Alpha Condé.

L'ancien locataire du palais Sékhoutouréya a également critiqué l'incapacité du CNRD, dirigé par le colonel Mamadi Doumbouya, à répondre aux besoins du peuple guinéen au cours des deux dernières années.

"Cette équipe qui a détourné le pouvoir est incapable d'assurer la desserte en eau et en électricité, de fournir du carburant aux usagers pour permettre le libre mouvement des populations et supporter les activités économiques, de faire fonctionner l'hôpital Donka que nous avons réhabilité avec des équipements de dernière génération dans le but de réduire les lacunes en matière de soins de santé et d'améliorer la qualité des services médicaux pour tous ceux qui en ont besoin. Bientôt, cette équipe (CNRD) ne pourra plus payer les salaires des fonctionnaires et faire face aux dépenses exorbitantes et sur-facturées dans les travaux publics", a martelé Alpha Condé.

Le discours du président déchu a marqué un réquisitoire sans concession contre la junte au pouvoir, mettant en lumière les atteintes aux droits fondamentaux et l'incapacité présumée à gouverner efficacement et à répondre aux besoins essentiels de la population guinéenne.

Bocary  Thiam