Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 587 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’Humanité célèbre, vendredi, 09 décembre 2016, la Journée Internationale de la lutte contre la Corruption sous le thème, «La corruption : un obstacle aux Objectifs de Développement Durable (ODD)».

 

A l’occasion, le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU),  Ban Ki-moon a livré un message axé sur le programme de développement durable à l’horizon 2030, qui est un nouvel instrument mondial ambitieux dans le seul but de transformer le monde et bâtir un avenir meilleur pour tous.

 

Le secrétaire général de l’ONU a indiqué : «Pendant que tout le monde s’apprête à mettre en œuvre ce programme de développement, un obstacle de taille se dessine sur le droit chemin et qui mérite d’être combattu sérieusement. Il s’agit là de la Corruption sous toutes ses formes».

 

Il a souligné, que tous les pays sont concernés par le problème de corruption, et il appartient à chacun d’entre eux d’y mettre fin.

 

«La corruption étouffe les peuples, les collectivités et les nations. Elle affaiblit les systèmes d’éducation et de santé, sape les processus électoraux et accroît les injustices en entravant le fonctionnement des systèmes de justice pénale et en compromettant l’Etat de droit. Le détournement des ressources nationales et étrangères lié à la corruption, anéantit les progrès accomplis sur les plans économique et social, et accentue la pauvreté. La corruption est préjudiciable à tous, mais ce sont les groupes pauvres et vulnérables qui en souffrent le plus», a fait savoir Ban Ki-moon.

 

Il a rappelé, que «l’objectif de cette Journée prévoit une réduction nette de la corruption et de la pratique des pots-de-vin, la mise en place d’institutions efficaces, responsables et transparentes à tous les niveaux. Ainsi, la Convention des Nations Unies (NU) contre la corruption, renforcée par son mécanisme d’évaluation par les pairs, promet une gouvernance honnête, transparente et responsable».

 

Le secrétaire général des NU a rassuré : «En cette Journée internationale de la Lutte contre la Corruption, les pays membres de l’ONU réaffirment leur  engagement à mettre fin à la tromperie et à la malhonnêteté qui menacent la mise en œuvre du Programme 2030 et les efforts visant à instaurer la paix et à assurer la prospérité de tous, sur une planète en bonne santé.

AGP