Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 422 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Fanta Sangaré, connue également sous le nom d’Hadja Traoré selon ses détracteurs, a été appréhendée hier, le jeudi 22 juin 2023, à Conakry, dans le cadre d'une affaire pour le moins rocambolesque. Cette femme, célèbre pour ses prétendus pouvoirs de guérison miraculeuse, aurait été arrêtée et conduite au commissariat de la banlieue de la capitale.

Selon nos sources, Fanta Sangaré est accusée d'avoir escroqué la somme considérable de 148 millions de francs guinéens depuis l'année 2020. Les faits qui lui sont reprochés remontent à une période où elle était active dans le milieu des affaires en Guinée.

Témoignage troublant d'un proche de la plaignante : "Ma sœur l'avait rencontrée à l'époque pour régler ses problèmes. Fanta lui avait alors affirmé qu'au lieu de souffrir pour effectuer le paiement, elle disposait d'un vaste domaine regorgeant de trésors susceptibles de couvrir les frais. Ainsi, Fanta, accompagnée de son équipe et de ma sœur, s'étaient rendues à Djankana. Sur place, ils avaient creusé et découvert ce qui semblait être un important trésor, constitué de 42 kilogrammes d'or. La dame réclamait alors un milliard de francs guinéens. N'ayant pas les moyens de s'acquitter de cette somme, ma sœur n'a pu la payer. Fanta avait cependant exigé un acompte de 100 millions de francs guinéens. Avec ruse et malice, elle avait alors déclaré au groupe qu'elle devait effectuer un sacrifice aux djinns sur place à Djankana. Elle nous avait également réclamé 45 millions de francs guinéens supplémentaires pour l'achat des bœufs. Avant de quitter Conakry, nous lui avions remis 4 millions de francs guinéens. Depuis cette opération à Djankana, nous n'avons plus jamais revu la dame. C'est sur les réseaux sociaux que nous

avons récemment pris connaissance de sa présence, cette fois-ci portant un foulard qu'elle ne retire jamais. Après vérification, nous avons pu confirmer qu'il s'agissait bel et bien de la personne qui nous avait escroqués. Étant donné qu'un mandat d'arrêt avait déjà été émis à son encontre, celui-ci a été exécuté. Nous nous sommes rendus chez elle à Kobayah, où nous avons dû attendre longtemps avant de la voir. Lorsqu'elle a tenté de s'échapper en escaladant le mur, elle s'est blessée. Finalement, elle a été appréhendée et se trouve actuellement au commissariat de Taouyah", a déclaré le proche de la plaignante contactée par Mediaguinee.

Pour l'instant, la personne interpellée n'a pas encore fourni de réponse aux accusations qui pèsent sur elle.

Amadou Diallo avec Mediaguinée.com