Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 247 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos


Journal RTG du 14 Sept. 2019 Journal Evasion du 12 Sept. 2019 Journal Espace du 09 Sept. 2019

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La Maison des Associations et ONG de Guinée (MAOG), a procédé ce mercredi à la remise d’un don au collectif des victimes de Kaporo-rails et Kipé2. 

Ce geste est composé de 20 sacs de riz, 10 sacs de sucre et une somme de 25 millions de francs guinéens. Selon Lansana Diawara le coordinateur National de MAOG, ce don a été mobilisé grâce à l’appui des partenaires tant en Guinée qu’en France.

« Ce collectif, en tant que société civile, n’a pas été mis en place pour quémander mais c’est pour réclamer le droit, dénoncer l’injustice sociale dont les citoyens sont victimes aujourd’hui. Ce ne sont pas des démunis ni des réfugiés, ils sont victimes d’injustice. Donc chacun de nous, chaque guinéen, d’où qu’il se trouve, doit se lever pour combattre cette injustice ». A dit – Mamadi Diawara

Elhadj Alpha Oumar Diallo, président du collectif des victimes de Kaporo-rails, s’est réjoui de cet acte.

 « Nous sommes très ravis parce que nous sentons que la Guinée est en train de germer d’une façon merveilleuse. L’union qu’on est en train de faire entre nous, est une union qui pourra nous amener de l’avant », a-t-il déclaré avant de dénoncer « l’indifférence » du gouvernement, des institutions nationales et internationales face au calvaire des victimes.

Pour rappel, le bilan provisoire du déguerpissement fait état de 1.204 familles déguerpies, 19 mille 219 personnes impactées, 1.769 bâtiments détruits, un marché détruit, 13 écoles détruites dont 3.641 élèves, 12 mosquées et 2 églises.

Fatoutmata Binta Bah

loading...

Actualités locales

loading...