Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 242 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos

Journal RTG du 20 Août 2020 Journal Evasion du 18 Août 2020 Journal Espace du 20 Août 2020

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

« Vous voyez un ingénieur qui est à la HAC, qui a un salaire d’un million de francs et des travailleurs qui viennent tous les jours qui ont huit cent mille 800 000 GNF, c’est triste ! »

Il était l’invité de nos confrères de FIM FM dans son émission phare ‘’ LE MIRADOR’’ le 25 Août 2021.  Dans cet entretien, le patron de de la régulation des médias en Guinée a mis l’occasion à profit pour rappeler Cette date historique d’où la Célébré phrase du Feu président Ahmed Sékou Touré « Nous préférons la liberté dans pauvreté à la richesse dans l’esclavage », prononcé à l’endroit où abrite son institution, le 25 août 58. Il a également fait l’état de lieu qu’il a trouvé lorsqu’il a pris fonction en 2020, et le bilan d’un an de gestion.

Ayant gravi tous les échelons, de reporter au ministre de la communication en passant par président du CNC. Aboubacar Yacine nommé le 25 août 2020 à la tête de haute autorité de la communication (HAC) rappel : « Le 25 août est une date symbolique pour nous aussi parce que le bâtiment qui habite la Haute autorité de la communication est un bâtiment historique, c’est à cette endroit où le président Sékou Touré et le Général de gaulle ont eu cet échange historique de propos au court duquel le président Sékou Touré a choisi ‘’la liberté dans la pauvreté’’ Et le Général de Gaulle avait dit à cet instant que la Guinée pouvait prendre le chemin de son choix avec les conséquences, d’où le nom du palais du 25 août. Il faut aussi signaler que le 2 octobre 1958 c’est sur la même turbine que l’indépendance a été proclamée », a-t-il rappelé

Poursuivant dans la même rengaine, le président de la H.A.C fait le Bilan d’un an de gestion et l’état de lieu après sa prise de fonction. « Le premier constat que j’ai fait lorsque nous sommes arrivés à la HAC, c’est que cette salle qui était l’assemblée territoriale n’existait plus, était devenu comme un hangar comme n’importe lequel. La première mesure que nous avons prise au cours de notre premier conseil, c’était de réhabiliter cette salle et lui restituer ses parures de 1958. Aujourd’hui c’est chose faite. J’en suis heureux !

Deuxième état de lié que nous avons pu faire. Et là, je l’avais fait déjà 15 ans plutôt quand j’étais président du CNC, c’est que dans le secteur, il n’y avait pas d’eau. L’eau de la S.E.G ne circule pas, c’était curieux. Un jour j’étais venu dans mon bureau, je vus un bidon jaune comme il en existe beaucoup à Conakry, j’ai demandé ce que c’était ? On m’a dit que; c’est de l’eau pour le président. J’ai dit mais il y a 15 ans je faisais la même chose. Est-ce que c’est possible ?  Je me suis informé, on m’a dit que l’eau de la S.E.G ne coule pas dans cette zone. La deuxième décision que mes collègues et moi avions prise, c’était de donner de l’eau à des centaines des travailleurs de la HAC. Sur notre subvention, nous avons prélevé ce qu’il fallait et nous avons fait appel au SNAPE qui a fait un forage avec 10.000 litres. Aujourd’hui l’eau coule partout à la H.A.C et même nos

Add a comment

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Un reporter de votre quotidien électronique ramatoulaye.com a rencontré ce jeudi, 23 août 2021 un des responsables d’ADLAM (Guinée) notamment Amadou Gongoret Diallo Secrétaire nationale chargé de l’éducation. Dans cet entretien, il était question de parler de l’importance d'Adam et son porté en Afrique et ailleurs dans le monde. Pour Amadou Gongoret Diallo, l’écriture est la base de tout développement et par conséquent cette écriture mérite d’être prise aux sérieux par le peuple de guinée car ‘’la plume est forte que l’épée’’, selon lui. Et il interpelle la Jeunesse Guinéenne à s’attacher à cette écriture, mais aussi les hommes d’affaires et les bonnes volontés de venir en aide pour une cause noble. 

Interrogé sur le sujet, Amadou Gongoret Diallo sans réserve explique : « Il faut dire qu'Adam est un système d’écriture, qui consiste à écrire dans la langue Poular mais aussi dans plusieurs autres langues Africaines ; cette écriture a été inventé par deux Frères guinéens : Ibrahima Diégo Barry et son jeune frère Abdoulaye Diégo Barry en 1989 en Guinée-Conakry. Adlam est composé de 28 lettres dont 5 voyelles, il s’écrit de droite vers la gauche », a-t-il entamé. Alain Foka a dit Ceci, enchaine-t-il : « Nul n'a le droit d'effacer une page de l'histoire d'un peuple car un peuple sans histoire est un monde sans âme ».

« Donc, chaque peuple a forcément une culture, cela dit : un peuple sans écriture est un peuple sans histoire. Aujourd'hui on parle de la civilisation antique et médiévale, c’est parce que cette ancienne civilisation avait une écriture. Regarder un peu ce qui se passe, notre culture tend à disparaître parce que tout simplement elle est écrite dans une langue étrangère, donc forcément la falsification va intervenir à ce niveau. Et quand elle est falsifiée, elle perd sa valeur. Voilà une occasion de faire la promotion de la culture et la tradition africaine à cette écriture.

Notre culture tend vers sa disparition. On aime parler du développement, alors il est important de rappeler à cette nouvelle génération qu’on ne peut se développer dans la langue écrite d’autrui. Pour se développer, il faut qu’on ait notre propre écriture, à l’image de la France, l’Angleterre, la Russie, l'Inde, la Chine, du Japon et tant d’autres. Ceux-ci écrivent et étudient dans leur langue. Pourquoi pas nous ?  Nous avons des langues en Afrique qui sont riches en vocabulaire, pourquoi ne pas inventer une écriture pour ces langues-là ? La langue surtout quand elle est écrite est le véhicule principal de la Culture d’une société puisque l’apprentissage d’une

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...